RDC/TRANSPORT: RELANCE DE LA SCTP, Mabaya Franklin, une touche particulière pour la refondation des voies ferroviaires

Le directeur général de la société commerciale des transports et ports « SCTP », Mabaya Franklin a, dans une correspondance n 044/SCTP – DG/2021 du 09 mars 20211, sollicité le conseiller spécial du chef de l’état en matière de sécurité, l’assistance du génie militaire de l’armée pour appuyer l’expertise de l’entreprise afin de palier la dégradation de la voie ferrée le tronçon Matadi – Kinshasa.

A en croire le directeur général de la SCTP, Mabaya Franklin, son réseau ferroviaire  Matadi – Kinshasa qui est en état de délabrement très avancée est l’un des maillons le plus importants de sa chaine de transport multimodal. Il indique que cette chaine de transport multimodal est et demeure l’épine dorsale de l’économie congolaise. D’où la nécessité d’intervenir le plus tôt possible. L’urgence s’impose. Décidemment, il tend sa main à l’expertise du génie militaire de l’armée en vue de la réhabilitation efficace de ce tronçon à problème.

Il faut dire que cette dégradation fait suite non seulement aux intempéries et des pluies diluviennes emportant tout sur leur passage, il y a aussi des causes de précarité chronique de la trésorerie (causes endogènes) et des causes de constructions anarchiques dans les emprises de la voie ferrée et leurs voisinages en aggravation et déstabilisation de la plateforme, des éboulements et des effondrements des buses, à l’instar de Kimwenza et de plusieurs points kilométriques.

Signalons par ailleurs que de centaines des millions des devises étrangères avaient été mis à la disposition des comités de gestions précédent à l’actuel pour les réhabilitations des outils de la production mais le constat démontre clairement que les travaux pour lesquels les fonds sont sortis n’ont pas été exécuté.

Mabaya Franklin, un homme et une vision. Un programme sans précédent à la tête de la SCTP. La production et la maximisation des recettes de la société. Conscient de ses responsabilités et de l’attention particulière qu’accorde le président de la République pour cette entreprise le motive dans le travail. Les efforts de remettre en service l’outil de production partant des voies ferrées délabrées depuis des décennies sont amorcés. Des visites d’inspections se déploient ici et là pour pouvoir de visu palper les réalités en vue de sortir de bons diagnostics. Il ne dort pratiquement pas sous ses lauriers. La gestion quotidien et réponde de temps à autres au nom du principe de la continuité des services publics dans un état de droit qu’il faille avoir une tête bien faite comme celui de Mabaya Franklin, le stratège. Son œil clairvoyant voit de loin l’apport du génie militaire.   

Il hérite en outre du comité Laya des matériels indispensables à l’exploitation. Il ne lui reste que de les utiliser. Le gouvernement invité d’accompagner sans relâche la SCTP.

LA SCTP, sa relance ???       

Seul la Sctp ne pourra rien. Il existe les liens bilatéraux et multilatéraux de coopération avec les différents partenaires au développement dont l’agence de coopération internationale du japon « JICA ». 

Dans un passé récent, JICA est venus à la rescousse de la SCTP avec le don d’une Locomotive 311. Un Don japonais pour le programme de développement économique et social au gouvernement de la Rdc. Une Locomotive cent pourcent japonais estimé à une affaire de 4,5 millions de dollars américains. La fiche technique de cet appareil montre clairement qu’il s’agit d’une Locomotive Diesel hydraulique polyvalente dotée de deux moteurs d’une puissance acceptable en même de tracter le train passager Express Kinshasa-Matadi. Elle peut également tracter des marchandises d’un poids maximum de 400 tonnes.

Ces acquisitions doivent servir de boussole au comité de gestion de l’entreprise tournée résolument vers la relance de l’exploitation et de toutes ses activités. Il y a lieu que les cadres et agents de la SCTP de voir comment se remettre au travail. Le partenaire au développement « JICA » sont disponible.

Avec la paix sociale retrouvée et jalousement préservée par la hiérarchie de l’entreprise. Cette dernière a la conviction de réussir ensemble (complicité agents, cadres et la haute hiérarchie).

La redynamisation des activités de la SCTP passe par la fermeture des ports privés. Le ministre des transports doit faire appliquer les décisions présidentielles sur cette question. Les efforts pour l’augmentation des matériels moteurs et remorques qui doivent être couplés avec des travaux sur la voie ferrée attendent. Le ralentissement du trafic impacte négativement sur la vitesse commerciales.

La JICA est une agence gouvernementale indépendante qui a la charge de coordonner l’aide publique au développement économique et social des pays en développement et de promouvoir la coopération internationale. Très présente en Rdc avec beaucoup des réalisations.

Par JNK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *