Décrispation politique en RDC: Katumbi, le retour au bercail


Pour ceux qui l’ignorent ou qui ont du mal à le reconnaitre, le processus de décrispation politique en RDC avance sans coup férir. Le retour du coordonnateur de LAMUKA, la plate-forme électorale devenue politique, Moïse Katumbi Chapwe, le 20 mai dernier, après trois ans d’exil, en est une illustration parfaite. Bien avant lui, on a également noté celui du coordonnateur du mouvement citoyen Debout congolais, Sindika Dokolo suivi du gourou du mouvement mystico-politico-religieux Bundu dia mayala, Ne Muanda Nsemi. Ils étaient tous durant un temps, persona non grata en RDC pendant le règne de Joseph Kabila. Mais, ce n’est pas tout. Sont également attendus, plusieurs autres leaders politiques qui ont passé un temps en exil. Le président du MLC, Jean Pierre Bemba est annoncé fin mai. On parle de même du retour d’Honoré Ngwanda, l’ancien conseiller spécial en matière de sécurité du président Mobutu. C’est un dignitaire du régime Mobutu, très critique envers le pouvoir des Kabila.

Par Mulira Sergio
L’arrivée de Félix Antoine Tshisekedi au pouvoir reste l’élément déclencheur de tous ces retours et donc de la décrispation politique observée. Ils disent vouloir rentrer en Rdc pour contribuer à la reconstruction du pays et à son développement.

Contrairement à d’autres retours, celui du président Moïse Katumbi était un grand événement à inscrire dans l’histoire
politique du pays. Il a été forcé à l’exil un certain 20 mai 2016. Comme qui dirait que la date du retour n’a pas été choisie au hasard. Ce qui serait peut-être un hasard, c’est la coïncidence de son retour avec la nomination du premier ministre qu’on aura attendue presque 4 mois durant.

En effet, ce jour-là soit le 20 mai dernier, la RDC a vécu un double événement. L’arrivée, dans l’avant-midi de Moïse Katumbi, le Cook boy congolais pour ne pas le nommer, a été suivi de la publication du nouveau premier ministre, sylvestre ilunga ilunkamba dans l’après-midi. A son atterrissage sur la piste de l’aéroport de la Luano, l’ex-gouverneur du Katanga accompagné de son staff et des invités de marque s’est offert un bain de foule sur le tarmac venu l’accueillir pour lui témoigner tout son soutien. Des journalistes; des députés membres de sa plate-forme politique et de tous les partis qui la composent et autres sympathisants ont fait le déplacement de Lubumbashi
pour être de la partie. Lubumbashi était noir de monde. Avec cette marée humaine, Katumbi s’est vu dans l’impossibilité de poser le pied à terre. Ce qui l’a obligé de prononcer son discours sur le véhicule qui les transportait.
L’on retiendra dans son propos, sa ferme volonté d’oeuvrer pour une opposition républicaine.

Par ailleurs, il faut souligner que ce n’est pas seulement le Katumbi politique qui est revenu au pays. Ce retour a aussi eu une dose sportive. Il a coïncidé avec le sacre du Tout-Puissant Mazembe à la vodacom ligue 1, synonyme de la ligue des champions pour la saison prochaine. Ce retour du président de ce club changera sûrement beaucoup de chose pour permettre à Mazembe de renouer avec les titres dans cette compétition. Ce n’est pas sans raison que Moïse a lancé du même coup les travaux de rénovation du stade qui devra revêtir une nouvelle pelouse synthétique. Sa capacité d’accueil sera également augmentée, a-t-il promis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *