La CNSS en transformation continue: DERRIERE AGNES MWAD NAWEJ, IL Y A CHARCLES MUBIAY KAZADI


Derrière un grand homme se cache une grande dame, dit-on. C’est tout comme derrière une grande dame, il y a un grand homme. Lui, c’est Charles Mubiay, le directeur général adjoint de la Caisse nationale de Sécurité sociale « CNSS » en République Démocratique du Congo. L’homme, abat un travail de titan à la manière du Roi Salomon. C’est le constat qui s’est dégagé lors des journées portes ouvertes organisées en début d’année, à Kinshasa par la Caisse nationale de Sécurité sociale (CNSS). Le parking modernisé de cette institution de sécurité sociale a servi de cadre à ces journées portes ouvertes.


Par Julien Ntabaza
Pour ceux qui ne le connaissent pas, le directeur général adjoint de la Cnss, Charles Mubiay est un travailleur infatigable, social, serein, discipliné et dynamique avec une dose d’esprit d’ouverture. Sa passion est d’oeuvrer pour l’amélioration de la sécurité sociale des travailleurs Rd-congolais. Charles Mubiay s’est fait remarquer bruyamment par la pertinence et la célérité dans le traitement des dossiers, interventions…mais surtout par son approche méthodologique dans le travail au début de sa prise des fonctions aux côtés de son Dg, des cadres de directions et tous les agents de l’ex-Inss. Cet homme des valeurs et principes a un caractère particulier. Ce qui fait que ses touches particulières sont présentes dans toutes les grandes réalisations (réformes, améliorations des conditions des vies et travail des agents et cadres, la réhabilitation de la Cnss ainsi que d’autres actions) réussies depuis, au sein de la désormais Cnss. Son charisme, son sens élevé d’initiatives, de créativité, d’innovations dans le travail de sécurité sociale aussi bien que son agilité à apporter des solutions aux problèmes de tous les travailleurs dans le pays lui valent le respect, l’admiration et la considération au sein de cette entreprise publique. L’honnêteté, la compétence et l’excellence sont ses qualités qui cimentent sa complicité et ses bonnes relations de travail avec la Dg. Il est toujours présent mais très effacé.

Réforme générale
Mubiayi avait rappelé à l’assistance lors de ces journées portes ouvertes que c’est depuis le 15 juillet 2016 que Joseph
Kabila avait promulgué la loi portant régime général de sécurité sociale. A cette occasion, il a aussi souligné que cette date reste gravée en lettres d’or dans les annales de la sécurité sociale de la RDC, consacrant ainsi la principale réforme du régime général de la sécurité sociale depuis sa création. Le DGA de la Cnss a témoigné sa gratitude envers
le gouvernement pour son implication dans la vision tracée. Il a également souhaité la bienvenue à tous les partenaires
sociaux de la Cnss venus participer à ces journées.

A en croire le DGA de la Cnss, cet échange a permis à une partie de la population, jadis exclue du système social,
d’avoir une information sûre sur la sécurité sociale.

Actions à mener
Pour sa part, la présidente ai. du Conseil d’Administration, Joséphine Shumbi, a exprimé le soutien et la reconnaissance
de tous les membres de sa direction à l’endroit du Comité de Direction conduit par Agnès Mwad qui a eu le mérite de piloter le processus de réforme de la sécurité sociale. Selon elle, l’organisation de ces journées s’avère extrêmement importante. D’une part, pour le processus engagé, et d’autre part, elle s’inscrit dans le cadre de différentes initiatives et actions qu’entend mener la Direction générale, bien entendu dans le cadre de la vulgarisation et de la sensibilisation de la réforme auprès de différents prestataires sociaux et des couches de la population. Shumbi a promis l’accompagnement du Conseil d’Administration en tant qu’organe d’orientation en ce qui concerne les actions que va entreprendre la Direction générale en termes de finalisation du processus de réforme. Ces assises étaient closes par Charles Mubiayi Kazadi, le DGA de la Cnss. Il faut dire que c’est sur une note de satisfaction qu’elles se sont clôturées en ayant permis aux participants, plus particulièrement aux partenaires sociaux et plusieurs invités, de s’imprégner de la loi n°16/009 du 15 juillet 2016 fixant les règles relatives au régime général de la sécurité sociale. Tout en exprimant sa satisfaction, Mubiayi a également relevé que ces journées ont permis de renforcer la participation des partenaires sociaux dans l’édification du régime général de la sécurité sociale et de prendre en compte leurs besoins spécifiques dans le mécanisme de la mise en oeuvre de la réforme consacrée par la nouvelle loi. Selon lui, ces journées ont été l’occasion de découvrir les forces et les faiblesses de cette loi. Elles ont en outre, permis d’entrevoir l’éventualité de coopération avec les différents partenaires. Plusieurs préoccupations concernant les innovations qu’apporte la nouvelle loi non des moindres, ont été exprimées, documentées et répertoriées. Elles rencontrent totalement la volonté du gouvernement de placer les travailleurs au centre de sa politique sociale. Il faut noter que lors de la première journée, les administrateurs, les commissaires aux comptes de la Cnss, les secrétaires généraux des banques et entreprises publiques, les organisations patronales et syndicales ainsi que des partenaires sociaux, ont été mis au courant du bien-fondé de cette loi. Il s’agit en fait d’une disposition qui reprend les intérêts des travailleurs partant de certaines innovations. Les différentes personnalités et les invités qui ont pris part à ces journées, ont été conviées par le PCA ai Joséphine Shumbi et le DGA Charles Mubiayi Kazadi, à visiter les différents stands érigés dans l’enceinte de la Cnss, où une équipe composée d’un personnel assez outillé, a fourni des explications détaillées sur les différentes branches de prestation. Allusions faite notamment à la pension, au risque professionnel etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *