Conférence de Presse/kibali : MARK BRISTOW PRÉSENTE SES GRANDES RÉALISATIONS!

Le chairman et président de Kibali Gold Mine (trust de l’or), Mark Bristow a, au cours de la traditionnelle conférence de presse, réaffirmé sa détermination de poursuivre avec ses investissements dans le secteur des Mines en Rdc. Il en a également profité pour brosser les différentes réalisations sociales de Barrick dans Kibali. Et de projeter l’avenir de ses activités dans le pays hôte. Les activités de Kibali Gold Mine ont permis de développer un pool économique à Watsa et ses environs. La mine de Kibali est une industrie moderne parmi les meilleures du monde dans le secteur de l’or.
Par la Rédaction

En effet, l’industrialisation de Kibali Gold Mine apporte des réponses idoinnes à la question du déficit de l’énergie dans ce coin du pays. Elle construit avec le concours des partenaires congolais, des barrages hydro-électriques à forte kilowattheures et capables de soutenir les grandes manipulations de la Mine de Kibali et les besoins ménagers du personnel ainsi que la population de Watsa dans son ensemble. Ces actions qui s’additionnent au progrès du rendement à greffer sur l’automatisation et la numérisation ont fait réaliser à Kibali des scores au-delà de ses assignations propres.

Non ! Barrick ne disparaitra pas parce qu’en avant goût de ce point de presse, alors que reçu par le Premier Ministre Ilunga Ilunkamba, le PDG de ce trust de l’or, Mark Bristow faisait le serment de continuer les investissements. Bon gré, mal gré avec ou sans le Code minier en application. Du reste, Kibali reste respectueux du permis d’exploitation et du code en cours. Au finish, le modèle de Kibali, ce Katanga de la Gécamines a presque fini de se décomposer, liquidant sa propre légende. D’abord administrativement, car le Grand katanga s’est désormais disloqué en provinces du Haut Katanga, du Haut-Lomami (charbonnage de Lwena), du Tanganyika et du Lualaba. Industriellement ensuite parce que la haute tour de Lubumbashi, cette cheminée qui culmine dans le ciel de la ville, ne fumera plus jamais. Pour cause, une fissure sur l’édifice avec avenir de ne pas résister aux sollicitations de haute température. Du coup, la situation s’est inversée. C’est le Katanga qui est venu s’inspirer du modèle de réussite mis en place par Bristow à travers son Kibali Gold Mine. Les temps ont changé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *