Enfin, La Rdc se dote d’un gouvernement!

éditorial de Julien Ntabaza
3 mois d’attente jour pour jour pour qu’une fumée blanche sorte de la cité de l’union africaine à Kinshasa capitale de la République démocratique du Congo. Ce pays vient de se doter d’un tout premier gouvernement de l’union sacrée de la nation « UNS » après la dissolution de la coalition Fcc – Cache. C’est ici que commence le premier quinquennat d’alternance avec le président Félix Tshisekedi qui malheureusement doit faire avec la même classe politique. L’une des raisons qui explique le retard avec lequel est sorti ce gouvernement.


Il était 15 heures passées de quelques minutes, heure de Kinshasa, un certain lundi 12/04/2021 (début de semaine), lorsque le porte-parole du président de la République, Tarcisse Kasongo Mwema Yamba Yamba apparait à la Radio-Télévision nationale congolaise « RTNC » pour la lecture de l’ordonnance présidentielle portant nomination des vice-premiers ministres, des ministres d’état, des ministres, des ministres délégués et des vice-ministres de la République pendant que personne ne s’y attendait et la majorité des congolais se trouvaient à la fi n de leur journée de travail.

L’on était très souvent habitué à attendre la lecture des ordonnances présidentielle le week-end au tour de 22 à 23 heures. Le président Félix Tshisekedi vient de mettre en place une nouvelle approche méthodologique et nouveau style dans la façon de travailler pour la République. Il a renversé la tendance. L’heure n’est plus aux festivités. Il a joué à la métaphore. Combinaison de l’heure (très significative) et du jour (très déterminant). Nous savons tous que les gens se réveillent très tôt soit à 5 heures pour commencer la journée et aller travailler, d’où, dit-on, la vie appartient aux courageux (les gens qui se réveillent très tôt). Et, lundi symbolise le premier jour de travail (création, planification, organisation etc.), début de la semaine.

Comme une maison très efficace doit disposer d’une très bonne fondation, Félix Tshisekedi s’est résolument déterminé à construire une très bonne fondation pour le reste de son premier quinquennat.

En effet, cette première équipe gouvernementale de l’ère Union Sacrée de la Nation de Félix Tshisekedi comprend quatre vice-premiers ministres, neuf ministres d’état, trente-un ministres, un ministre délégué et huit vice-ministres. Elle a tenu compte du critère de représentativité des provinces. La charité bien ordonnée commence par soi même dit-on, la province du président de la république, le grand Kasaï obtient donc des portefeuilles ministériels. Pour le Grand Kivu, le grand Katanga, grand Bandundu, grand Equateur, Province orientale tout a été fait pour qu’il soient représentés.

Quoique la parité hommes femmes soit loin d’être une réalité en Rdc, le quota des femmes dans ce nouveau gouvernement est très faible. Il y a qu’à même des femmes qui mérite qui ont été payé dans cette équipe. Il sied aussi de noter que ce gouvernement est composé à 79,9% des nouveaux ministres qui vont devoir apprendre le Job et 23,1% sont des anciens ministres qui s’y connaissent.

Ce que je pense
En analysant scrupuleusement ces membres de l’équipe gouvernementale (Léopard politique), en commençant par le premier ministre Sama Lukonde Kyenge sur leurs capacités à apporter des solutions aux problèmes qu’il y a dans le pays, je me vois en face d’une situation semblable a un concert musical. C’est dire qu’avant la montée sur scène des professionnels attitrés du chant et de la danse (des grandes stars, ex. des Koffi Olomide, Wazekwa, JB Piana, Werrason, Ferre Gola etc.), l’on fait monter d’abord des jeunes gens talentueux pour l’essai technique. L’objectif leur assigné est de chauffer les matériels. Dans leur jargon ils les désignent par un concept «enlever le rideau). C’est l’impression que donne cette équipe de Sama Lukonde faire un mandat entier n’est pas donné à n’importe qui comparativement aux 90 minutes des joueurs sur le terrain de foot. Et le premier des ministres inquiète tout le monde sur ses énergies à tenir le plus de temps possible.

Sama Lukonde avait promu à la République de former un gouvernement warriors. L’opinion a encore dans l’esprit de cette image. Cet ancien ministre de la jeunesse dispose d’une âme douée des pensées positives qui doivent se matérialiser pour le plus grand bien de tous.

L’histoire est têtue, elle va se répéter encore avec Sama Lukonde car à fleure d’âge comme bon nombre qui sont passés sans avoir toutes les manœuvres d’appliquer leur programme. Il a éprouvé déjà des difficultés dans la formation de son équipe de travail. Celui qui va le remplace en cas d’échec n’est pas certainement aussi loin que lui. Ça pourra être Nicolas Kazadi, l’actuel argentier de la République. Ce dernier à réaliser des mains de maitre des travaux qui ont touché et retenu l’attention du président de la République.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *