Afrique reconstruction-les énergies :Félix, le porte étendard!

La présidence de l’Union africaine par le président Rd-congolais, Félix Antoine Tshisekedi Tshisolombe soufle effectivement un vent de renaissance dans le continent. Ce que rêvait les pères fondateurs de l’organisation de l’union africaine en son temps et pères des indépendances Africains. Il mène des mains de maitre des campagnes de sensibilisation auprès de ses homologues pour l’accompagner la réalisations de son mandat. Il a rencontré ses homologues ( le soudanais Omar El Bechir et l’Egyptien Abdel Fattah al-Sissi et l’Ethiopien et ‘éthiopien) dans le cadre du barrage de la Renaissance construit par l’Éthiopie sur le Nil bleu.

Par Evariste Nkondjo -wa- Buheshe

C’est une dynamique des résolutions des problèmes des Africains par les Africains.

A bon sapeur pompier, le président Félix Tshisekedi s’est vu dans l’obligation d’aller trouver des solutions aux problèmes soudano-egyptien liés au barrage de la Renaissance.

Il a fait le déplacement de Khartoum, la capitale du Soudan, samedi 08 mai courant. Là, il a eu une  séance de travail avec les hauts  responsables  du gouvernement ( Il s’agit  du Premier ministre Abdalla  Adam Hamdok, de la ministre   des Affaires  étrangères   Mariam Al Mansoura Elsadig Al-madhi et son collègue  de l’Irrigation  et ressources  en eau) directement concernés par  cette question. 

Les experts rd-congolais dont le ministre des Affaires étrangères Christophe Lutundula, le coordonnateur  du PANEL d’accompagnement  de la présidence  de l’Union africaine, Alphonse Ntumba Luaba et le conseiller principal  du Chef de l’Etat au collège diplomatique, Christian Bushiri ont pris part active dans cette mission présidentielle.

Félix Tshisekedi, a également échangé avec  le président du conseil de transition égyptien, le  général Abdel Fattah Abdelrahmane al-Burhan.

Noter que le barrage de la Renaissance suscite des controverses entre l’Éthiopie et l’Égypte. C’est l’un de plus grand barrage hydroélectrique  d’Afrique.

Signalons que la tripartite  tenue à Kinshasa en  début avril de cette année sous le leadership  du Président  Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo avait  permis le maintien  du dialogue entre les 3 voisins.

Après Khartoum, le Président Tshisekedi a pris son avion en destination dele Caire en Égypte pour la même cause avant Addis-Abeba en Éthiopie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *