Monde/France-Afrique: Emmanuel Macron à la rescousse des économies africaines!

Le président français, Emmanuel Macron, organise, mardi 18 mai, un sommet en faveur de l’Afrique. Les dirigeants africains et européens, ainsi que des institutions multilatérales sont signalés à ce forum. Ils prendront part à ces travaux pour tenter de trouver des solutions inédites à la crise de financement d’une Afrique qui aspire à maîtriser son développement et à s’extraire du piège de la dette.

Par Julien Ntabaza/Les décideurs
 
Il s’ouvre ce jours, à paris, midi juste, un sommet de haut niveau sous le leadership du président francais Emmanuel Macron. C’est un sommet qui a pour objectif de relancer les économies africaines fauché par la Covid 19.

Il faut noter que l »idée de cette conférence est né à l’automne. Le rapport du Fonds monétaire international présentait une Afrique qui risquait de se heurter à un déficit de financement (« financial gap ») de 290 milliards de dollars d’ici 2023.

La croissance du continent a, en outre, connu sa première récession en un demi-siècle l’an passé (-2,1%). Elle devrait de ce fait rebondir de 3,4% en 2021 et de 4% en 2022. 

Signalons par ailleurs que le moratoire sur le service de la dette publique mis en place dès avril 2020 à l’initiative du Club de Paris et du G20 a également permis de donner un peu d’air, en suspendant le paiement de 5,7 milliards d’euros d’intérêt au bénéfice d’une cinquantaine de pays.

Et le G20 a réussi à convaincre la Chine, de loin le plus gros créancier bilatéral du continent, et les créanciers privés, de prendre part aux futures renégociations de dette.  « Nous ne pouvons pas faire avec les recettes d’hier » alors que « nous sommes collectivement en train d’abandonner l’Afrique à des solutions qui datent des années 60 », a indiqué Emmanuel Macron fin avril, appelant à un « New Deal du financement de l’Afrique ».  Et de mettre en garde contre le risque d’un effet boomerang, entre « réduction des opportunités économiques », « migration subie » et « expansion du terrorisme ». 

Sans parler de la pandémie de Covid-19. Le continent ne déplore que 130.000 morts mais « seule une victoire totale, incluant pleinement l’Afrique, pourra venir à bout de cette pandémie », ont mis en garde 18 dirigeants africains et européens dans une tribune publiée dans Jeune Afrique mi-avril.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *