Le tueur des journalistes Français (Ghislaine Dupont et Claude Verlon) au Mali, tuait!

A en croire la ministre française des Armées, Florence Parly, un cadre du groupe djihadiste Al-Qaïda au Maghreb islamique « Aqmi » responsable du rapt en 2013 de deux journalistes français assassinés après avoir été pris en otage, a été tué samedi dernier dans le nord du Mali.

Les décideurs

C’est fait. Le tueur de Ghislaine Dupont et Claude Verlon est mort de suite d’une rafale après que les militaires de Barkhane aie détecté la préparation d’une attaque terroriste à Aguelhok, dans le nord Mali », contre une emprise de l’Onu.

Les militaires Barkane ont finalement déjoué ce plan. Et ils ont par la suite procédé à l’élimination de quatre terroristes », parmi lesquels « Baye Ag Bakabo, cadre d’Aqmi et responsable du rapt » de Ghislaine Dupont et Claude Verlon, assassinés à Kidal (nord) le 2 novembre 2013.

Noter que « Sa neutralisation met fin à une longue attente des décisions de la justice malienne en rapport avec les assassinats de Ghislaine Dupont et Claude Verlon.

Il faut rappeler que le 2 novembre 2013, les deux journalistes français de Radio France internationale « RFI » avaient été enlevés lors d’un reportage puis tués près de Kidal, quelques mois après l’opération française Serval destinée à empêcher une colonne armée de djihadistes de s’emparer de Bamako. Leurs corps avaient été retrouvés moins de deux heures plus tard à une douzaine de kilomètres. Le 6 novembre, Aqmi avait revendiqué leur assassinat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *