Rdc/Troisième vague de COVID-19 : Après les mesures de Félix, Ngobila y ajoute aussi des amendes à Kinshasa!

A en croire l’arrêté du gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, de lundi 21 juin, les mesures de lutte contre la propagation de la troisième vague de la COVID-19 qui sévit déjà à Kinshasa, avec des variants indien et sud-africain ont été renforcé. Il interdit notamment la vente sur la voie publique, le rassemblement ou manifestations de plus de vingt personnes aussi bien sur les lieux publics que privés clos. il y ajoute d’autres amendes en cas de violation.

Les décideurs  

En effet, l’organisation des deuils et veillées mortuaires dans les salles, funérariums ou en famille est aussi interdite. Et le nombre d’accompagnateurs des dépouilles mortelles vers le cimetière ne doit pas dépasser cinquante personnes.  

Dans les transports publics en outre, seuls 50% de la capacité d’accueil seront tolérés. Quant aux mototaxis, ils ne sont autorisés qu’à transporter un seul passager.  

Signalons par ailleurs que dans les entreprises publiques et privées et l’administration publique sont appelées à fonctionner avec 50% de leur capacité d’accueil. Et les restaurants seront ouverts jusqu’à 21h00, avec une capacité d’accueil ne dépassant pas 50%. Les églises doivent aussi réduire le nombre des participants aux cultes et messes à 50%, tout en respectant les mesures barrières. 

Il faut retenir que pour tout accès dans la ville de Kinshasa ou toute sortie vers une autre province, Gentiny Ngobila oblige aux voyageurs de détenir une attestation médicale confirmant le résultat PCR COVID-19 négatif établi par l’INRB ou par une autre formation médicale agréée. 

Voici par ailleurs les amendes prévues pour tout contrevenant à ces mesures : 

  • Pour défaut de port du masque : 10.000 francs congolais (5 USD) 
  • Couvre-feu : 50.000 francs 
  • Taxi-moto avec plus d’un passager : 20.000 francs 
  • Transports publics dépassant 50% de capacité d’accueil et avec passagers debout : 100.000 francs 
  • Restaurants dépassant 50% de capacité d’accueil : de 100.000 à 1.000.000 francs 
  • Ouverture terrasses, bars et lounge bars : 10.000 francs pour le client, et de 100.000 francs à 1.000.000 francs pour le propriétaire, 
  • Ouverture boîte de nuit : 10.000 FC pour le client, et de 200.000 francs à 2.000.000 francs pour le propriétaire, 
  • Organisation des deuils et veillées mortuaires : 500.000 francs. Si ces derniers sont organisés dans une salle ou un funérarium, celui-ci sera fermé pour une durée de 15 jours et le propriétaire sera puni d’une amende allant de 500.000 francs à 1.000.000 francs.  

En conclusion, les manifestations de plus de 20 personnes expose les organisateurs aux amendes de 200.000 francs à 1.000.000 francs et le propriétaire du lieu d’organisation des manifestations sera puni d’une amende de 1.000.000 francs à 2.000.000 francs. Et en cas de non-respect des mesures barrières par une église, celle-ci sera fermée pour une durée de 15 jours. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *