Rdc: Félix Tshisekedi satisfait du travail des régies financières et de l’IGF

Le président de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, a, lors de son discours à l’occasion de la célébration de 61ème anniversaire de l’accession de la République démocratique du Congo à la souveraineté nationale et internationale dit être très satisfait du travail réalisé jusqu’ici par les régies financières. Il a par la même circonstance jeté des fleurs à l’Inspection générale des finances « IGF » pour ses note de distinctions.

Les décideurs

A en croire les indicateurs sur le tableau monétaire, il s’observe une forte augmentation de crédit ainsi qu’une forte accumulation des réserves de change à fin juin 2021. Fruit des dispositifs de la rigueur, vigilance, d’application des textes réglementaires implémenté par la vision de l’état de Droit que prône le président Félix Tshisekedi.

Ces dispositifs a fait passé le niveau de réserves de 879,5 millions de USD à fin décembre 2018 à 1,2 milliard de dollars américains à fin juin 2021. Il a été enregistré, en outre, une forte mobilisation des recettes de 2019 à 2021. Ce, en dépit d’un environnement économique difficile.

« Cette prouesse a été rendue possible grâce au travail des régies financières avec l’accompagnement de l’Inspection générale
des finances (IGF) », a- déclaré Félix Tshisekedi.

Signalons par ailleurs qu’un accord avait été conclu avec le Fonds monétaire international auprès duquel le pays bénéficiera de 1,5 milliards de dollars en droits de tirages spéciaux. Cela est à mettre dans le chapelet de satisfactions présidentiel pour le développement et le bien être des populations.

Il faut noter que ces résultats encourageants permettront de soutenir les différentes politiques sociales mises en place par le gouvernement comme celles concernant la gratuité de l’enseignement primaire et l’accès à la couverture sanitaire universelle.

« Ces résultats permettront également d’accompagner ma vision de promouvoir une plus grande intégration au niveau national, à travers la construction et la réhabilitation des routes, des chemins de fers, des ports et aéroports qui, in fine, permettra l’interconnexion de nos différentes provinces »(Fatshi).

Sur le plan économique et social, le chef de l’État est d’avis que l’environnement économique récent est marqué par une stabilité du cadre macro-économique après une période de crise consécutive aux effets de la Covid-19. « Le pays va enregistrer une croissance économique positive de 4,9%, contre 1,7 % en 2020 et 4,4% une année auparavant. Cette croissance est essentiellement portée par le secteur minier ».

De la Covid-19

Félix Tshisekedi a rappelé que la RDC fait face à une résurgence surprenante de la maladie à coronavirus, « une troisième vague de contamination qui nous a poussé à prendre, il y a de cela deux semaines, des décisions difficiles et renforcer les mesures restrictives pour ralentir, à défaut d’endiguer, la propagation du virus ».

Il a insisté sur l’observance et le respect strict des mesures barrières et de la discipline afin de se prémunir contre cette maladie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *