Rdc/Politique-élections : Ceni, vers la mise en place du nouveau bureau!

-

Le programme des dépôts des candidatures aux différents postes du bureau de la commission électorale nationale et indépendante « Ceni » vient d’être publié. Ce, après son adoption à la plénière de mardi 13. C’est à partir du 28 juillet prochain que les portes de la réception des candidatures seront ouvertes. Et l’opération prévoit la fin du processus au 17 août prochain.

La Rédaction/CMP

Les nouveaux membres de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) seront connus dans les prochaines semaines. L’Assemblée nationale organe censé valider les candidatures a rendu public, au cours de sa plénière d’hier mardi 13 juillet, le calendrier qui va du 14 juillet au 27 juillet courant.

28 juillet: dépôt des PV et dossiers des candidats retenus.

29 juillet: mise en place de la commission mixte paritaire majorité- opposition chargée de l’examen des dossiers individuels des candidats désignés au regard des critères et conditions prescrits par les art. 10, 13 et 24 bis de la loi organique sur la CENI.

Du 30 juillet au 3 août: examen des dossiers des candidats par la commission paritaire.

4 août: dépôt du rapport de la commission paritaire au bureau de l’AN.

6 août : examen et adoption en plénière des conclusions de la commission paritaire et l’adoption de la résolution portant entérinement de 15 membres de la CENI.

Du 9 au 13 août: retrait et substitution éventuelle par les composante des membres non entérinés par l’Assemblée plénière avec les dossiers complets. Dans ce cas les dossiers transmis suivront la même procédure.

17 août: transmission de la liste des personnes désignées et entérinées par la Chambre basse au chef de l’Etat, pour investiture.

Dans son adresse à la plénière, le Président de la Chambre Christophe Mboso N’kodia a salué la promulgation le 3 juillet 2021, de la Loi organique n°21/012 du 03 juillet 2021 modifiant et complétant la loi organique du n°10/013 du 28 juillet 2010 portant organisation et fonctionnement de la Commission Electorale Nationale Indépendante telle que modifiée et complétée par la Loi organique n°13/012 du 19 avril 2013.

Pour le speaker de la chambre basse du Parlement, la promulgation de cette loi organique, fruit d’un large consensus entre les forces politiques représentées à l’Assemblée nationale, est une étape importante franchie dans la mesure où elle donne un coup d’accélérateur au processus vers la tenue des élections générales à la fin de la législature en cours.

« La mise en œuvre de cette loi organique exige que les composantes expressément désignées, procèdent au choix de leurs délégués à la plénière et au Bureau de cette institution d’appui à la démocratie« , a-t-il fait remarquer.

« C’est à ce juste titre que votre Bureau vous informe que le calendrier de ce processus débute ce mercredi 14 juillet 2021 et s’achève le 17 août 2021 avec la transmission de la liste des personnes désignées et entérinées par notre Chambre, au Président de la République, pour investiture » a-t-il déclaré.

En vertu de l’article 10 de la loi organique susévoquée, la CENI est composée de quinze membres désignés par les forces politiques présentes à l’Assemblée nationale et la Société civile à raison de : 1. Six (6) par la Majorité, 2. Quatre (4) par l’Opposition et cinq (5) par la société civile dont deux (2) par les confessions religieuses, deux (2) par les organisations spécialisées en matière électorale et un (1) par les organisations féminines de défense des droits de la femme, a expliqué le Premier des élus nationaux.

Christophe Mboso a rappelé que la composition de la CENI tient compte de la représentation équitable des femmes et des jeunes. Selon lui, aucune province ne peut y compter plus d’un membre.

A l’article 12 de la loi sur la Centrale électorale de préciser que «les membres de la CENI sont choisis parmi les personnalités indépendantes reconnues pour leurs compétence, intégrité, moralité, probité et honnêteté intellectuelle».

Christophe Mboso a invité donc les composantes à demeurer en conscience intransigeantes face à ces critères légaux, «Nous souhaitons, très vivement, que tout se passe dans le calme et la sérénité et que les personnes désignées soient véritablement dépositaires de ces qualités morales et intellectuelles qu’imposent les défis d’un processus crédible et apaisé. Que vos choix soient le reflet de vos espoirs et non de vos peurs», a conclu le Président Mboso N’kodia.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *