Rdc/Politique : Mise en place bureau Ceni, Franck Kalonji invite les chefs des confessions religieuses à se mettre au dessus de la mêlée !

L’analyste et politologue Rd-congolais, Franck Kalonji suit de très peu l’évolution du processus électoral dans le pays et l’actualité brûlante. Il vient de tirer la sonnette d’alarme et met en garde les chefs de confessions religieuses dans la procédure de désignation du Président de la CENI. Il dénonce les actes de corruption et intimidations dont les princes de l’église font face.

La Rédaction

C’est fait. Le calendrier des dépôts des candidatures des membres du bureau de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) est publié. L’Assemblée Nationale, institution censée d’entériner les candidatures en a décidé ainsi. C’était au cours de sa plénière du mardi 13 juillet 2021. Objectif, permettre aux différentes plateformes de procéder à la désignation de leurs différents candidats.

La balle est en effet lancée dans les camps des confessions religieuses.

Dans cette perspective de la désignation des nouveaux membres de la Ceni des sources internes à la plateforme des confessions religieuses, dont incombe la lourde charge de désigner principalement le futur Président de cette institution citoyenne revele une tentative de corruption, les menaces ainsi que les intimidations que subissent les pères d’églises vis-à-vis de certains milieux et des acteurs politiques véreux.

Les mêmes sources renseignent malheureusement que c’est l’un de leur qui est à la manœuvre dans cette pratique avilissante. A l’heure où le processus électoral aborde le virage le plus déterminant, les pères spirituels sont invités à se rappeler de l’épisode Malonda de triste mémoire, et nous vous mettons face à votre responsabilité, en tant que modèles de société et gardiens de la paix, face à la tentative de corruption dont la mission serait de dénaturer le choix rationnel à ce poste, et même de vous piéger.

Franck Kalonji alerte l’opinion tant nationale qu’internationale sur cette information vérifiable et met en garde lesdits chefs de ne pas tomber dans le piège du trafic d’influence et du monnayage de ce poste de la Présidence de la CENI.

« Aux pères d’églises, vous qui prônez la justice, l’équité et le mérite lors de vos sermons, l’occasion vous est donnée de prouver à la face du monde votre sens élevé d’intégrité », a souligné Franck. De poursuivre, c’est en résistant à cette tentation que vous sortirez agrandis face aux critiques acerbes enregistrés au soir du feuilleton Malonda de triste mémoire.

La population pour sa part reste vigilante durant ce processus de sélection et des dépôts de candidatures car selon certaines indiscrétions y planent sur vous les soupçons de corruption.

« Comme vous nous avez toujours rappelés lors de vos enseignements, toute autorité vient de Dieu. N’est-ce pas que Dieu a choisi de vous élever à ce rang pour servir le peuple ? Le peuple congolais ne voudra plus voir de morts ou le sang couler dans ce pays suite à vos choix controversés »(Franck Kalonji).

La responsabilité vous sera incombée si vous vous laissez manipuler comme certains l’ont fait par le passé et déshonorez votre fonction. Et cette fois, le peuple ne vous lâchera pas.C’est l’occasion de chercher la face du seigneur avec des jeûnes et prières assidus afin de procéder au choix consensuel basé sur des critères de compétences et de probité et non sur le clientélisme, le mercantilisme, ou tribalisme. Bref, toute la communauté compte sur votre sens élevé d’humanisme et espère ne plus être désabusé par un choix dicté par les politiques qui veulent à tout prix asservir cette institution citoyenne voulue réellement indépendante.

Franck Kalonji, analyste politique Rd-Congolais

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *