Rdc/Société – ANSER : Idesbald Chinamula met en oeuvre une doctrine de développement réfléchie!

Le directeur général de l’agence national des services énergétique en milieu rural et périurbain « ANSER », Idesbald Chinamula, a doté la société congolaise d’une cartographie de développement réfléchie. Les milieux ruraux et périurbains doivent déjà se réjouir. Cela rentre dans le cadre de la vision présidentielle axée sur le développement humain et d’une nouvelle gouvernance.

Julien Ntabaza

A en croire Idesbald Chinamula lors d’une conférence sur l’investissement, laisse entendre que les textes des lois, mesures, outils et autres sont bel et bien là. Il nous appartient à financement le projet pour pouvoir réaliser cette vision.

Une préoccupation avait été en effet soulevé sur la capacité, mieux, la possibilité d’électrifier 15 000 000 personnes d’ici quatre ans. La réponse est simple, il s’agit d’un défi énorme.

Noter que le logo de l’ANSER avec ses couleurs « le bleu, le jaune et le vert » pose la problématique d’électrification.

Sur ce logo, en effet, est inscrit le slogan : Pour un nouveau jour sur la République démocratique du Congo.

Le directeur général Idesbald Chinamula indique que la mission de l’Anser, c’est aussi promouvoir un développement équilibré entre les différentes provinces de ce pays. Et que le bénéfice du développement profite à toutes les provinces de manière équilibrée. La carte que je vous ai montrée sur la RDC, montre que le pays est électrifié dans la partie Ouest. Nous avons Kinshasa et le couloir jusqu’à Matadi-Boma. C’est cette partie qui est la plus électrifiée.

La RDC dispose en outre un îlot d’électrification dans le Lualaba, et le couloir Est, Nord-Kivu, Sud-Kivu, probablement un tout petit peu jusqu’à l’Ituri.

Signalons par ailleurs qu’une bonne partie du Congo est dans le noir. Ce que Idesbald Chinamula trouve d’inacceptable. Il fait savoir que l’ANSER s’emploiera aussi à électrifier l’Est du pays en passant par l’Ouest, au Centre et au Nord.

La couleur verte dans le logo symbolise l’équilibre, l’égalité, l’équité est une couleur qui répond également ӑ notre mission. C’est pour cela que, finalement, ce logo, il est idéal pour l’Anser. Il ne pouvait pas y avoir mieux (directeur général Idesbald Chinamula).

L’ANSER, l’électrification des provinces de la République démocratique du Congo « Rdc »

Le logo de l’ANSER est une œuvre artistique d’Arnaud Bashiye, un jeune diplômé de l’Académie des Beaux-Arts, qui a ainsi remporté le concours organisé à cet effet et auquel 250 autres candidats et candidates avaient pris part.

L’Agence nationale de l’électrification et des services énergétiques en milieux rural et péri-urbain « ANSER ». Ce nouvel établissement public mis en place par le Président de la République pour apporter l’énergie électrique dans le Congo profond au profit des paysans. Il les a fait un don de 10. 000. 000 FC pour démarrer le travail.

Idesbald Chinamula fait la ronde. Séance de travail ici, réunion et recherche de financement là pour qu’il fournisse l’électricité dans le milieu rural. En tant qu’économiste chevronné, il fonde sa démarche au-delà d’un simple éclairage. Aidez ces paysans à transformer et augmenter la valeur de leurs produits agricoles pour une plus-value dans l’économie du pays.

Idesbald Chinamula fait observer que la Covid-19 a démontré que l’économie congolaise « est encore très fragile. »

« Il a suffi seulement que la Chine ferme ses frontières, ferme ses usines, pour que le cuivre ne soit pas exporté et qu’on soit dans une situation de récession économique dans laquelle nous sommes en train d’aller », a-t-il poursuivi.

C’est dans cette logique que le directeur général d’ANSER propose de diversifier l’économie.

« L’énergie est le facteur clé pour la diversification de cette économie. Et donc, nous allons travailler à ce que, au-delà de la lumière, aider à ce que vraiment il y ait une chaîne de valeur qui se lève », a soutenu Idesbald Chinamula.

Idesbald Chinamula ne dort pratiquement plus sous ses lauriers. Sa tête tourne comme les aiguilles d’une montre. Très préoccupé à réaliser la charge qui lui est confié. Son seul soucis est la mobilisation des moyens. Pour ce faire, il invite tout les acteurs à mettre les mains dans la patte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *