Rdc/Politique – évaluation état de siège : Bertin Mubonzi explique le bien fondé de cette démarche !

A en croire le président de la commission défense et sécurité de l’Assemblée nationale, Bertin Mubonzi, l’évaluation de l’état de siège ne vise pas à bloquer la machine. Au contraire à aider que les choses se fassent selon le règle de l’art.

« Je pense que l’objectif ici pour l’Assemblée nationale n’étant pas de bloquer la machine, nous soutenons la démarche, la décision prise par le président de la République son Excellence Félix Tshisekedi et donc, pour nous l’état de siège doit continuer mais autrement. Peut-être par rapport à beaucoup d’informations échangées qui vont nous permettre de faire des propositions pour améliorer et atteindre les objectifs escompté », a déclaré Bertin Munonzi. Et de souligner qu’après avoir écouter les deux gouverneurs militaires, la commission s’est fait une idée globale sur beaucoup de choses et cela enrichissantes.

« Nous avons eu les privilèges d’écouter les deux gouverneurs militaires et quelques questions ont été posées. Je peux vous rassurer que c’était des échanges très riches qui nous ont permis de comprendre beaucoup de choses mais aussi, je pense que ça va enrichir notre rapport à l’issue de cette démarche que nous sommes en train de faire et qui n’a qu’un seul objectif, celle d’améliorer les choses pour que l’état de siège soit réellement la solution aux problèmes d’insécurité dans l’Est de la République Démocratique du Congo » (Bertin Mubonzi)

L’état de siège a permis à plusieurs membres de groupes armés de se rendre aux Forces Armées de la République Démocratique du Congo « FARDC ».

Les auditions se poursuivent élargient à d’autres responsable du secteur pour répondre préoccupations des députés nationaux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *