Rdc/Électrification : Idesbald chinamula satisfait des résultats de travaux de Royal hôtel !

Les portes de la matinée de réflexion sur la fixation des termes de référence dans la démarche d’électrification des milieux ruraux et périurbains ont été fermé, et les rideaux tiré à la suite de deux journées de cadrage conceptuels. L’ Anser très satisfait de la contribution des experts. Ces derniers ont appelé l’Anser à intégrer la dimension productive dans l’électrification des ménages.

Julien ntabaza

Les participants à la matinée de réflexion d’anser ont pendant deux jours défini, circonscri les milieux périurbains et réfléchi sur le terme d’accès à l’électricité. Ils ont planté le décor pour l’operationalisation du plan d’électrification. Tout est mis en œuvre pour finaliser ce document d’ici la fin de l’année courante.

Selon la chargée de partenariat et de la communication de l’anser, Soraya Aziz Souleymane, la fourniture en énergie électrique vise la transformation et l’amélioration de la qualité de vies des personnes bénéficiaires. Et de souligner l’ importance pour les ménages à électrifier, selon la quantité et la qualité de d’utiliser de l’énergie électrique comme source génératrice des richesses. C’est cela la stratégie d’anser.

L’ Anser ambitionne en effet une couverture totale de 30 pourcent soit 15.000.000 des congolais ( 2.500.000 ménages à électrifier) d’ici 2023. Signalons par ailleurs qu’à ce jour le taux de couverture d’électricité en milieux rural et périurbain est de 1 pourcent, presqu’ inexistant.

Noter que ces travaux visé à peaufiner une stratégie en vue d’enrichir l’élaboration du plan national d’électrification en cour de rédaction.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *