Monde/Coopération – Construction des logements sociaux en Rdc: A Dubaï, Fatshi obtient 2 milliards d’euros !

Le président de la République démocratique du Congo, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, a obtenu, des mains du principe héritier d’Abu Dhabi aux Emirats Arabes Unis, 2 milliards d’euros pour les constructions des logements sociaux à Kinshasa capital de la Rdc. C’est un grand travail, travail des durs label abattu en amont par les ministres d’État à l’urbanisme et habitat et Celui des affaires foncières.

Julien ntabaza

C’est fait. Des accords ont été trouvé entre la RDC et les Emirats Arabes Unis. Ils vont investir près de 2 milliards d’euros en Rdc. Ce, dans le cadre du programme de constructions des logements décents dans le pays. Conclusions des échanges entre le Président Félix Tshisekedi avec le Prince héritier d’Abu Dhabi.

Un moment historique et des perspectives claires. Félix Antoine Tshisekedi, a déjeûné, dimanche 10 octobre, au Palais de l’Emir, avec Mohamed Ben Zayed Al Nahyane. C’est la construction de nouvelles relations diplomatiques entre ces deux pays.

Noter que les Émirats arabes unis ont promis d’investir près de deux milliards de dollars dont un milliard tout de suite dans les secteurs de la technologie, des infrastructures (routières, sanitaires et scolaires), des logements sociaux, de la transition énergétique et des mines en Rdc.

Le Prince héritier d’Abu Dhabi a formulé au président Tshisekedi la demande d’ouverture imminente d’une ambassade pour les Émirats arabes unis à Kinshasa. Cela va renforcer et réchauffer des nouvelles relations entre ces deux pays.

Il est prévu ce soir une visite du président Rd-congolais à l’Expo 2020, première exposition mondiale qui a ouvert ses portes le 1er octobre dernier. Il se fera accompagné de plusieurs membres de son gouvernement dont le ministre des Affaires étrangères, Christophe Lutundula, celui de l’Urbanisme et Habitat, Pius Muabilu, des Affaires Foncières, Aimé Sakombi Molendo, des Transports et Voies de la communication, Chérubin OKende, mais également le ministre des Ressources hydrauliques et Énergie, Olivier Mwenze Mukaleng, et la ministre des Mines, Antoinette N’Samba Kalambayi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *