Rdc/Développement – construction logement sociaux : Pius Muabilu et Molendo Sakombi conjuguent des efforts en sa matérialisation !

Le ministre d’État de l’urbanisme et habitat, Pius Muabilu Mbayu Mukala et le ministre des affaires foncières, Aimé Molendo Sakombi, ont signé conjointement, jeudi 11 novembre courant, un communiqué intérdisant toutes affaires cessantes les constructions sur le littoral du fleuve Congo. Ce, conformément aux décisions prises lors de la 43ème réunion du Conseil des Ministres du vendredi 07 août 2020. Ses décisions ont été prises en faveur des grands projets de développement du gouvernement. Elles portent sur l’autorisation, la poursuite et la finalisation du
gigantesque projet immobilier le long du littoral du fleuve Congo communément appelé Baie de Ngaliema.

La Rédaction

A en croire ce communiqué conjoint tombé sur la rédaction du groupe de presse Les décideurs, il est ordonné, à dater de ce jour l’arrêt de
toute construction inhérente au sol, en matériaux durables, semi-
durables ou entreposage des matériaux de construction,
containeurs ou tout autre support pouvant permettre une forme
d’occupation sur ce site. Le gouvernement s’invite là pour besoin d’utilité publique.

En attendant donc de parfaire la procédure d’expropriation pour cause
d’utilité publique conformément à la loi n°77-001 du 22 février 1977
et d’indemnisation des occupants de cette zone en particulier et du projet
CORNICHE en général.

Le but est d’absorber le déficit de logement
dans la ville de Kinshasa, le Gouvernement de la République Démocratique
du Congo en a décidé de construire des logements sociaux notamment sur le littoral du Fleuve Congo. La zone allant de la rivière GOMBE jusqu’au chantier naval de CHANIMETAL,
communément appelé « Baie de Ngaliema » fait partie de la bande des
terres qui abritera ce vaste projet d’utilité publique dénommé « PROJET
CORNICHE ».

Les Récalcitrants ne s’en prendront qu’à eux-mêmes.
Les autorités tant civiles que militaires sont priées d’apporter leur assistance
pour assurer le respect strict de cette mesure.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *