Rdc/Anser – Table Ronde d’Electrification milieux ruraux et des 145 Territoires: Idesbald Chinamula place le tempo plus Haut !

Le directeur général de l’Agence nationale des Services Energétiques en milieu rural et périurbain « ANSER », Idesbald Chinamula Vuningoma, a, lors de la cérémonie d’ouverture de la table ronde sur l’Electricité pour tous pour un développement à la base, mardi 25 janvier courant au Salon Congo de Pullman hôtel, planté le décor de son programme d’action exercice 2022. Des projets prioritaires à réaliser d’ici la fin d’année figurent dans cet agenda. Cette table ronde vise la mobilisation tous azimuts des moyens nécessaires à la réalisation de ces projets et autres. Les partenaires financiers privés sont invités à mettre la main dans la patte dans un partenariat gagnant – gagnant.

Julien Ntabaza

Dans son speech devant les ministres, députés, sénateurs, gouverneurs de province, partenaires financiers et autres, le directeur général de l’ANSER, Idesbald Chinamula, a circonscrit, le contexte de la tenue de cette table ronde qu’il a considéré comme un vrai cadre de dialogue d’investissements. Il a en suite présenté les résultats du travail abattu dans dix huit mois. Ce, après avoir dressé le diagnostic des problèmes qu’il y a dans le secteur.

Le ministre des ressources hydraulique et électricité a pour sa part indiqué que l’électrification des milieux ruraux figure dans le programme du gouvernement de l’union sacrée de la nation. Le gouvernement s’emploi de ce fait à renforcer le fond mwinda avec d’autres allocations.

Il faut souligner que l’Anser attend notamment mobilisé pour l’exercice 2022, 100.000.000 USD voir au delà de ce montant pour réaliser ses ambitions celles de renverser la tendance du faible taux d’accès à l’électricité. Changement de narratif oblige.

Pour faire d’une pierre deux coups, l’Anser inscrit dans son agenda exercice 2022, 64 projets d’investissements bancable répertoriés comme priorités à réaliser dans le cadre de la capitalisation du fond mwinda ( 5.000.000 USD) et de l’allocation gouvernemental de 70.000 USD.

Noter que la problématique de financement des études demeure un vrai casse tête. Les études menées jusqu’ici ont été financé par les partenaires (PNUD ect.)

C’est finalement le ministre d’état ministre du développement rural qui a ouvert les travaux de la table ronde sur l’électricité pour tous. Signalons par ailleurs que l’électrification des milieux ruraux intègre ou s’invite dans le programme du développement des 145 territoires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *