Rdc/politique – visite Pape François : Sama Lukonde met les batteries en marche!

Le premier ministre de la République démocratique du Congo, Jean Michel Sama Lukonde veut réserver un accueil chaleureux à sa sainteté, le Pape François. Il passe à la vitesse supérieure. Une organisation mixte gouvernement, nonce apostolique et Cenco est mis sur pied pour préparer cet événement.

Les décideurs/PM

A en croire le Ministre de la Communication et Médias, porte-parole du Gouvernement, Patrick Muyaya, cette première réunion avec le premier ministre Sama Lukonde consistait à informer les concernés de l’organisation de la venue du Pape, de la mise en place des commissions des secteurs concernés, de préparer les feuilles des routes qui serviront de boussole pour chaque secteur ciblé.

Il a rappelé qu’il y a quelques jours que le Premier Ministre, aux côtés du Nonce apostolique et de toute la hiérarchie de la Cenco, avait annoncé ce grand événement, à savoir l’arrivée du Pape.

« Depuis, il y a beaucoup de choses qui ont été faites de part et d’autre, que ce soit au niveau de l’église ou du Gouvernement. Et donc, aujourd’hui, on avait convenu de travailler de manière plus étroite pour voir dans quelle mesure on assure l’organisation que mérite la visite du Pape. A la suite de cette rencontre, le Premier Ministre a écrit à nous tous, membres du Gouvernement, pour nous informer de la mise en place des commissions. Il a chargé les secteurs concernés de préparer les feuilles de route qui serviront de boussole pour chaque secteur ciblé. Au niveau de la communication, au niveau de la logistique, de l’intendance, au niveau des finances et aujourd’hui c’était donc comme une première réunion depuis cette réunion-là. Les commissions vont se mettre en place. Elles présenteront des feuilles de route et donc de manière régulière chaque semaine. Il y aura des réunions de ce genre jusqu’à l’arrivée du Pape, pour nous assurer que les choses soient faites tel qu’elles devraient être faites » (Muyaya).

Pour le Nonce apostolique, Monseigneur Balestrero, a indiqué que la visite qu’effectuera sa Sainteté le Pape François du 2 au 5 juillet prochain ne concerne pas seulement les chrétiens catholiques, mais tous les congolais quelle que soit sa croyance et que cela permettra la réconciliation de tous.

« Le Pape vient non seulement pour les catholiques. Il vient pour tous. Il désire voir tout le monde. C’est pour cela que nous nous engageons à bien préparer l’événement. L’église aussi a mis en place des commissions simulaires à ceux qui ont été mises par le Gouvernement précisément pour accompagner le travail de la préparation. L’église se doit de faire les travaux de préparation plus spécifiques concernant l’aspect essentiel de la visite du Pape. Le Pape vient comme mon frère, pour nous conduire vers Jésus mais aussi pour inviter tout le monde à la réconciliation », a-declaré Balestrero.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *