Rdc: Patrick Kayembe, Changement de modus Operandi pour le développement de l’INPP!

Il faut que les actes (travaillent) dépassent plus que les paroles, dit – on. C’est le Leitmotiv du directeur général ad.intérim de l’Institut National de Préparation Professionnelle « INPP », Patrick Kayembe Nsumpi. Un nouveau management et une vision sans précedente. Le génie formateur professionnelle intègre l’innovation entrepreneuriale des jeunes et la création des entreprises dans le programme de formation. Le tempo est placé plus haut.

Julien ntabaza 

L ‘innovation entrepreneuriale des jeunes et la création des entreprises consiste en effet à développer dans les chefs des apprenants des capacités de prise en charge à la fin de formation.  En d’autres termes, c’est – à – dire  emmenaient des apprenants à développer l’espfit de création des entreprises au cas où l’emploi n’y est pas ou encore au lieu de perdre du temps à la recherche d’un travail quelconque à la fin de toute formation.

Un autre front de combat pour le directeur général, Patrick Kayembe, c’est les employeurs. Ces  – derniers sont appelés à renforcer des capacités des travailleurs afin de les rendre plus compétitifs.

Dans cette dynamique, Patrick Kayembe vise des partenariats, de coopération et collaboration avec d’autres structures telle que l’Agence nationale pour la promotion des investissements « ANAPI » et l’Action pour la promotion de l’entrepreneuriat au Congo « A PEC ».

Son souci est d’aligner l’INPP sur tous les fronts des combats et fera parler de lui en ce qui concerne la formation professionnelle dans tous les domaines.

En outre, l’ amélioration des conditions de travail de ses agents occupe une place de priorités dans sa stratègie de la réussite de ses ambitions qui tire des énergies dans la vision du Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, volet création  d’une classe de millionnaire congolais.

A 11 mois de gestion, des grandes réalisations

De l’initiation de la rédaction des manuels de procédure ( encour de validation), l’inauguration du bâtiment de l’INPP Matadi , la pose de la première pierre pour la construction d’un centre de contrôle technique, la signature d’un contrat négocié avec la GIZ  (Agence allemande de coopération internationale pour le développement), dans le cadre d’un projet sur les mines, la signature d’un contrat avec l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) et l’entreprise Huawey, la construction du bureau de l’INPP Kisangani et Bunia, la reforme de certaines structures de l’INPP qui mettaient en mal  son fonctionnement, etc. Patrick Kayembe compte faire plus que ça.

Signalons que Patrick Kayembe rechauffe davantage des  relations entre l’INPP et ses partenaires. A ces jours « Aucun de ses partenaires n’a résilié le contrat » comme une frange de ses détrateurs les faisaient croire.

Patrick Kayembe en bon père de famille effectua un mouvement du personnel à l’aube de sa prise des fonctions. Ce, pour l’aider à mener sa politique.

Noter que l’INPP poursuit des discussions avec la Banque mondiale dans le cadre du projet « Kin-Elenda » pour la création d’un centre de formation à Maluku dans les jours à venir.

Patrick KAYEMBE NSUMPI marque des points dès l’entame de ses fonctions

Le Mardi 03 aout 2021 marquait une nouvelle ère à l’INPP. Un nouveau comité directeur dirigé par M. Patrick Kayembe Nsumpi voit le jour.

Il a plu à la tutelle (ministre de l’emploi, Travail et Prévoyance Sociale,  Claudine Ndusi  M’kembe : ancienne dga de l’INPP) d’ élevé Patrick Kayembe au poste d’Administrateur Directeur Général a.i par un arrêté ministeriel.

Cette nomination intervenait après la suspension à titre conservatoire de l’équipe sortante, à la suite d’une mission d’enquête menée par l’Inspection Générale des Finances et dont les conclusions avaient été soumises au Ministère de tutelle.

Patrick Kayembe, c’est un fils maison de l’administration de l’INPP. Juste avant sa nomination il occupait le poste de Directeur des Ressources Humaines.

Il débute son mandat sur une note d’apaisement en prenant l’engagement de travailler dans l’impartialité pour sauvegarder les droits et les avantages des travailleurs.

« Je suis très content d’être élevé à ce grade. Les agents de l’INPP me connaissent » (Patrick Kayembe). Ça dit beaucoup.

Toute une experience de 10 ans caractérisée par l’impartialité totale. Il a invité les agents au travail, de travailler et chacun va  mériter ses droits et ses avantages. Patrick Kayembe a pris l’engagement de ne pas constater un seul mois d’arriérés des salaires durant son mandat.

Les premiers actes posés à la tête de l’institution et les activités auxquels il a pris part. Le 10 Aout 2021 a eu lieu la cérémonie de signature d’un protocole d’accord entre l’INPP et le CIDE pour la formation des diplômés dans les métiers miniers dans la province du Haut-Katanga, grâce au financement d’un nouveau partenaire, la GIZ, qui est une agence allemande de coopération internationale. Cette agence travaille dans plusieurs domaines dont la protection et l’utilisation durable des ressources naturelles.

La GIZ tient à accompagner la République Démocratique du Congo dans le développement de son potentiel minier et à coopérer avec l’INPP dans le cadre de la qualification professionnelle. Notons aussi qu’après trois longues années d’attente, l’inauguration du siège d’exploitation de la Direction provinciale du Kongo-Central a finalement eu lieu le lundi 23 août 2021.

Patrick Kayembe Nsumpi porte ainsi l’ambition de faire rayonner l’Institut national de Préparation Professionnelle en privilégiant le mérite, l’entente et la collaboration avec tous.

La République Démocratique du Congo est un pays immensément riche en potentialités naturelles, humaines et économiques. Ses sols et sous-sols riches en ressources minières et un bassin hydrographique comme source d’énergie et axes de transport devraient la prédestiner à son développement durable et soutenu.

Cependant, elle reste pauvre et ne dispose que de peu d’industries de transformation ; et une main-d’œuvre qualifiée ou compétente fait encore défaut.

Une formation professionnelle de qualité, en adéquation avec les besoins du marché, au service des entreprises, aux sans-emplois, et accessible aux femmes et aux personnes vulnérables, est un levier indispensable pour la reconstruction, le développement et l’émergence de notre Nation. La mise à la disposition d’une main-d’œuvre qualifiée dans tous les secteurs de la vie publique, est un préalable à tout investissement financier. Elle doit donc anticiper tous les besoins.

 Lire plus : mot de DG

Le chômage étant un frein au développement du pays, une formation professionnelle qui tient compte des réalités socioéconomiques, des stratégies d’accompagnement des jeunes vers l’insertion professionnelle ou l’entrepreneuriat, est un gage pour une auto prise en charge et pour favoriser la création des PME qui passe par une politique soit d’octroi des crédits soit d’octroi des kits aux jeunes apprenants en fin de leur formation pour s’implanter à leur propre compte.

L’Institut National de Préparation Professionnelle qui dispose plus d’un Centre de formation dans chaque Province, est un Etablissement qui défère des compétences techniques et professionnelles pour répondre à sa mission de la qualification professionnelle de la population active de la RD Congo. Et dans un pays post-conflit, les compétences devraient constituer des outils indispensables dans le processus de la paix, de résolutions des conflits et de cohésion sociale.

Plus de cinquante ans au service de la qualification professionnelle et du développement des compétences pour les entreprises, l’INPP a connu il y a plus d’une décennie, des avancées significatives en termes de modernisation de sa formation, de ses infrastructures et équipements dans chaque Province du pays grâce aux appuis des Partenaires tant nationaux qu’internationaux.

Le challenge que nous avons, c’est d’améliorer et revaloriser la formation professionnelle et la rendre accessible à des femmes et à des hommes toujours plus nombreux ; et à l’inverse, aider le pays à rentrer dans un cercle où la hausse de la productivité doit entraîner la croissance de l’emploi et du revenu, et le développement.

Par ailleurs, avec le renforcement des capacités des Formateurs en plusieurs domaines, l’INPP est capable d’étudier n’importe quel besoin en formation et donner une réponse à la carte, et sont capables d’intervenir dans n’importe quel coin du pays pour vous apporter des solutions adaptées. Ne tardez pas à nous contacter partout où vous vous retrouvez et l’INPP est à votre disposition.

Eu égard à l’évolution des Nouvelles Technologies, des marchés et de l’environnement, et avec les appuis de nos Partenaires (JICA, AFD), nos équipes travaillent pour le développement des compétences techniques et professionnelles afin de stimuler durablement la compétitivité et la productivité tout en entraînant la création d’emplois plus nombreux et de meilleure qualité, mais aussi de répondre aux besoins pressants actuels et à venir des marchés du travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *