Rdc/Eglise catholique – 1er anniversarie de la mort de Monsengwo : Tata cardinal Ambongo organise messe d’action…!

11 juillet 2021 – 11 juillet 2022, il y a cela une année jour pour jour que mourrait le Cardinal métropolitain de Kinsahasa, son éminence Laurent Monsengwo Pasinya de suite d’un soucis de santé. Tata cardinal Ambongo célèbre une messe d’action de grâce ce jour en sa mémoire.

La Rédaction/R.O

Une serie d’activités sont au menu du programme de commemoration  de l’an 1de de disparution de son éminence le Cardina Monsengwo Pasinya. Notamment des messes d’action de grâce en sa mémoire. Décédé, le 11 juillet 2021 à Paris (France), où il suivait des soins.

Le prélat catholique était gravement malade et son état de santé se dégradait à Kinshasa. Il avait été évacué le 5 juillet vers la France pour recevoir des soins appropriés.

Archevêque de Kinshasa jusqu’au 25 novembre 2018, date à laquelle le Cardinal Fridolin Ambongo, son successeur, avait inauguré son ministère à Kinshasa, le Cardinal Laurent Monsengwo était l’une des personnalités respectées de la RDC.

Un parcours apprécié de tous  

Le 13 avril 2013, il fait partie de huit Cardinaux qui avaient aidé le pape de l’église catholique dans le travail de la réforme de la curie romaine.

Créé Cardinal le 20 novembre 2010 au Vatican, il avait été désigné le 10 février 2012 pour être le prédicateur du Pape Benoît XVI et son gouvernement pendant leur retraite de carême.

Le Cardinal Monsengwo devenait ainsi le troisième Cardinal africain choisi par un pape pour cet exercice.

L’ancien archevêque de Kisangani incarnait, selon ceux qui le fréquentaient, « les qualités d’un grand exégète, d’un homme de science et aussi d’un grand homme spirituel ».

Il avait joué un rôle important dans la politique de la RDC, notamment en dirigeant les travaux de la Conférence nationale souveraine (CNS) sous la IIème République.

Le Pape François, rendant hommage à l’archevêque émérite de Kinshasa, Laurent Monsengwo Pasinya parlait d’«une grande figure de l’Église congolaise mais aussi de l’Église universelle. »

Le Pape a rendu hommage à la grande figure que représentait l’ancien archevêque de la capitale congolaise, demandant à Dieu «d’accueillir dans sa paix et dans sa lumière cet exégète, cet homme de science, ce grand homme spirituel et ce Pasteur intensément dévoué au service de l’Église, partout où il a été appelé».   Le Pape François a rappelé aussi que l’ancien archevêque de Kinshasa fut « attentif aux besoins des fidèles, rempli de courage et de détermination » et consacra sa vie de prêtre et d’évêque « à l’inculturation de la foi et à l’option préférentielle pour les pauvres ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *