Rdc/Infrastructures – Construction Port Bandana : BCECO & PB s’apprête à démarrer les travaux !

Le bureau de coordination, suivi et  de contrôle en bon intelligence avec les responsables du projet de Port Bandana attend démarrer les travaux comme fixé. L’heure est aux derniers réglages de fixation et de finalisation de détails. Objectif, mois de décembre courant. Tout est mis en oeuvre.

Julien Ntabaza 

En effet, le port de Banana ou port en eau profonde est un grand ouvrage. Une grande infrastructure, mieux autoroute des échanges commerciaux. Il va réduire la dépendance du pays aux plateformes d’Etats voisins ( le port de Dres salam de la Tanzanie et le port de Lobita d’Angola ) en matière d’échanges commerciaux.

La première pierre avait été posée en début d’année courant soit fin du mois  de janvier. 8 mois après, le BCECO fait de son mieux pour que tout se passe dans les normes, suivant l’esprit et selon la lettre des clauses et des dispositions dudit contrat arrêté.

Le contrat répartit le travail en 4 temps. Le coût global des travaux est de 1,2 milliards de dollars. La première phase porte sur la construction d’un quai de 600 m2 et de 25 hectares d’espace de stockage avec une capacité d’accueil de 322 000 conteneurs l’an. A ce premier niveau des travaux, il est prévu un décaissement de 350 millions de dollars américain. Ces travaux couvrira 2023, 2024 et de s’achever en 2025.

Il faut dire que ce port est attendu avec impatience.

Signalons que des rencontres entre le Bureau de coordination, de suivi et de contrôle de projet du Port de Banana (BCECO-PB) et les autres parties prenantes organisent ces jours – ci des rencontres, séances de travail pour que les travaux une fois démarrer suivent les exigences des accords signés avec les investisseurs.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *