Rdc/Développement – Projets : Joe Dumbi, l’oeil de l’autorité suprême !

Le très spécial conseiller du président de la République démocratique du Congo chargé de la coordination des ressources extérieures et suivi des projets « CRESP », Joe Dumbi Kabangu fait le nécessaire de tout voir afin que la réalisation des différents projets présidentiels réussissent avec succès. C’est l’oeil de l’autorité suprême qui ne dorme presque pas.

Récit de Julien Ntabaza, Éditeur – journaliste et responsable du groupe de presse Les décideurs  

Il a été en effet pour beaucoup dans la matérialisation du programme présidentiel des 100 premiers jours volet infrastructure essentiellement sur la construction des sauts de mouton.

Nul n’a besoin de rappeler ici les désordres sur les voies routières. Un climat de tension qu’il y avait dans la ville à l’avènement au pouvoir du président Félix Antoine Tshisekedi. Et ce pratiquement dans tous les domaines de la vie nationale. Il fallait commencer quelque part. C’est ainsi que de la plus haute réflexion des résolutions des problèmes est née le programme d’urgence des 100 premiers jours. Les infrastructures inscrites en priorité des priorités. L’on innove en jetant sur les quatre coins (points chauds ou grands carrefours) de la ville des sauts de mouton. Objectif résoudre et simplifier des embouteillages et des bouchons qui s’observaient aux heures de pointe. Six sauts de mouton ont été jeté dans des coins à problème. Il s’agit respectivement des sauts de mouton du rond point pompage à kinsuka, socimat et Mandela ex – 24 novembre (Gombe), Asanef ou saut mouton rtnc(Lingwala), débonhome (matete) et bitabe sans oublier celui de Pascal (Masina).

Les compatriotes usagers de ces tronçons là ont vu s’améliorer sensiblement les peines qu’ils subissaient matin midi soir.

Signalons par ailleurs que le CRESP est en oeuvre depuis 2019. Créé sur ordonnance présidentielle, la Coordination des Ressources Extérieures et du Suivi des Projets (C.R.E.S.P) est un service spécialisé du Président de la République. Une structure d’appui à l’action du Président de la République. Sa mission est principalement d’étudier toutes les questions qui lui sont soumises pouvant contribuer à améliorer la mise en œuvre des réformes financées par les bailleurs de fonds et des programmes gouvernementaux. Il est composé de deux organes, le Comité de Coordination et le Comité Technique.

Il lui a été confié en outre de suivre le projet PICAGL. Un projet d’une durée de 5 ans. Le gouvernement congolais a reçu un crédit de 150 millions de dollars de la Banque mondiale pour diverses activités de développement, la recherche agricole, les infrastructures et une bonne intégration régionale.

Il va donc examiner le projet PICAGL et apporter un soutien technique, et de supervision.

Joe Dumbi Kabangu a réuni une équipe de 10 agents de son cabinet pour effectuer des descentes sur le terrain vers des territoires choisis par PICAGL : Walungu, Kabare, Uvira, Fizi, Kalehe et Idjwi. Ce, malgré la présence de m23 représentant des grands dangers sur ces zones rouges où plusieurs milices ont occupé des territoires sélectionnés par le projet PICAGL.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *