Rdc/ Infrastructures & développement : Sama Lukonde assure un management proactif pour la réussite du PDL 145 T !

Le Premier Ministre de la République démocratique du Congo, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge, a réuni, samedi 11 mars courant à l’immeuble du Gouvernement tous les membres du Gouvernement, les agences d’exécution, et les experts concernés par la mise en œuvre du Programme de Développement local des 145 territoires « PDL-145T ». Il a plu à Jean Michel Sama Lukonde d’évaluer chemin faisant l’évolution des travaux du PDL 145 T. C’est un management proactif qu’assure le cerveau moteur de l’action Fatshiste.

Les décideurs  

En effet, il ressort des différents rapports d’agence d’exécution de ce programme remis au premier ministre Jean Michel Sama Lukonde que les premiers ouvrages seront bel et bien livrés en début du mois d’avril.

A en croire le Ministre de la Communication et Médias, Patrick Muyaya, des ouvrages attendus sont entre autres les écoles, les centres de santé, et les bâtiments administratifs .

 » Nous venons de finir 3 heures de réunion avec le Premier Ministre dans le cadre du Comité de pilotage du Programme de Développement local des 145 territoires. Comme vous le savez, depuis le 12 janvier 2023, le Président de la République avait pris une ordonnance, qui organise le Programme de Développement local des 145 territoires. Nous avons eu l’occasion d’avoir les premiers rapports des différents agences d’exécution. C’est franchement surprenant que vous dites que vous ne voyez rien. Cela veut dire que le volet de la communication n’a pas encore été bien perçu. C’est l’un des points sur lesquels nous avons discuté aujourd’hui. Les agences ici représentées pourront brièvement vous dire ce qu’elles ont déjà pu faire. Mais les grands travaux ont déjà commencé. Il y a même de premiers ouvrages qui pourront être livrés dès le mois prochain. Il s’agit principalement des écoles, des centres de santé, et des bâtiments administratifs. On a beaucoup discuté sur les routes de desserte agricole. Il y a 38.000 km qui doivent être faits dans le cadre de ce projet. Là aussi, il y a de premiers acomptes qui ont été versés par le Gouvernement. On a discuté de l’Inter-connectivité de ces routes avec les routes d’intérêt provincial et même d’intérêt national. C’est dire que tout le pays est en chantier. Et dès la semaine prochaine, on pourrait avoir tous les détails sur les images du travail qui est fait à la fois par le BCeCo, la CFEF, et le PNUD », a martelé Patrick Muyaya.

Pour sa part, le Directeur général du BCeCo, Jean Mabi Mulumba a confirmé que le BCeCo avait lancé des travaux pour la construction de 313 infrastructures, dont 189 écoles et 124 centres de santé dans les 48 territoires de son ressort. Des images continuent de circuler montrant ce qu’ils sont en train de faire.

 » Nous venons de signer les contrats avec 70 PME pour 731 infrastructures, qui vont descendre dans nos territoires pour pouvoir aussi lancer les travaux » (Jean Mabi Mulumba).

Quant au coordonnateur national de la cellule d’exécution des financements en faveur des états fragiles « CFEF), Alain Lungungu Kisoso, lui, dit avoir fait le point sur l’exécution physico-financière des activités qui se déroulent dans les 7 provinces, qui représentent 43 territoires confiés à son agence. Globalement, dit-il, les travaux ont été lancés sur tous les chantiers. Les premières livraisons pourront intervenir vers le mois de mai. Et les dernières infrastructures, en juillet 2023. Concernant les voies de desserte agricole dans l’aire CFEF, toutes les études sont achevées. Lungungu affirme avoir présenté à son Excellence Monsieur le Premier Ministre, chef du gouvernement, le rapport de ces travaux. Il reste le go, l’accord pour lancer le dossier d’appel d’offres.

Patrick Muyaya revient au finish pour assuré que l’outil mis sur pied est déjà prêt pour permettre à chaque Congolais lambda partout où il se trouve, de faire le suivi, à partir de son téléphone, de chaque projet déployé dans chaque territoire et d’avoir chaque détail qu’il veut sur le niveau d’exécution de chaque infrastructure.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *