Rdc/Politique : Sama Lukonde règle les arriérés des députés provinciaux !

Le Premier Ministre de la République démocratique du Congo, Jean-Michel Sama Lukonde a règlé, lundi 13 mars les dossiers des arriérés des émoluments des députés provinciaux. Décidément la paie des mois de décembre et janvier est déjà disponibles à la banque.

Francine Munyere nkana 

Choses promises, choses faites, dit – on. C’est ce que le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde a fait exactement en rapport avec les impaiements, litiges et arriérés des émoluments des députés provinciaux de la Rdc. Cette question est règlé.

Il a rassuré le bureau du collectif des députés provinciaux de la Rdc représentant les 26 provinces et les 780 députés provinciaux en son audience lui est accordé dans son cabinet de travail, à la Primature, lundi 13 mars 2023. Ils étaient venu parler du problème des litiges, des impaiements, et des arriérés de leurs salaires.

A en croire les Ministre d’État, Ministre du Budget, Ministre des Finances et quelques membres du cabinet du Premier Ministre qui prenaient part à cette réunion les salaires des mois de décembre et janvier des députés provinciaux sont déjà disponibles à la banque. Il ne reste plus rien qu’approvisionnés leurs comptes.

C’est ce qui justifie la joie afficher par les députés provinciaux au sortir de cette audience. Ils sortent rassurés que leurs salaires des mois de décembre et janvier sont déjà disponibles à la banque.

Le président de ce collectif, élu de la circonscription électorale de Bulungu dans la province du Kwilu, Blanchard Takatela dit qu’ils sortent de cette réunion satisfaits.

 » Nous venons d’avoir cette séance de travail, pas seulement avec le Premier Ministre, mais aussi avec le Ministre d’État, Ministre du Budget et le Ministre des Finances. C’est pour réclamer, pour la nième fois, nos paiements, que nous sommes venus voir le Premier Ministre pour lui parler des problèmes des Assemblées provinciales, qui demeurent, quand bien même, il y a eu instructions du Chef de l’État. Le Premier Ministre avait aussi fait son travail en instruisant les ministres sectoriels. Mais de ce côté-là, les choses traînaient. C’est pourquoi, nous sommes venus voir le Premier Ministre, qui n’a pas hésité d’appeler les ministres sectoriels, notamment celui du Budget et celui des Finances pour qu’on en parle et qu’on en finisse avec cette histoire-là. Nous avons rappelé les mois de décembre, de janvier, et février, qui n’étaient pas payés. Le Premier Ministre nous a certifié, ce qui a aussi été confirmé par le ministre des Finances, que les mois de décembre et de janvier se trouveraient déjà à la banque. Que d’ici à mercredi, le mois de décembre sera libéré. Et d’après le ministre des Finances, les deux mois sont là, mais ils seront payés avec un léger écart de temps, selon la trésorerie », a déclaré Blanchard Takatela. Et de poursuivre que : « Nous avons aussi parlé des arriérés et des litiges. Les litiges, c’est lorsqu’on paie quelques Assemblées et non les autres. Le Premier Ministre a vraiment eu une oreille attentive. Il a dit que cette fois-ci, surtout que le Chef de l’État, lui-même en avait parlé lors d’un Conseil des ministres et comme c’est une année électorale, il faudrait que les Assemblées provinciales puissent aussi bien vivre afin de bien préparer aussi leur élection et pourquoi pas celle du Chef de l’État ».

Il a exprimé, avec un bémol, sa satisfaction au sortir de cette réunion. Il dit ne pas douter de la promesse de l’autorité. Il attend  plutôt voir de ses yeux sa concrétisation.

 » Nous sommes très satisfaits. Mais nous leur avons dit que la grande satisfaction sera quand nous allons toucher. Cependant, c’est une assurance de l’autorité. Nous ne pouvons pas en douter », a-t-il conclu.

Jean-Michel Sama Lukonde vient finalement règler tel que voulu par le Président de la République, Chef de l’État, Son Excellence Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, le dénouement de cette situation, qui n’a que trop duré, à la grande satisfaction des députés provinciaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *