Environnement, climat – Combattre la sécheresse et consorts : Alain Richard Donwahi brief les journalistes congolais de son séjour de travail en Rdc !

Le président de la Cop 15, Alain Richard Donwahi clôture sa mission de travail en République démocratique du Congo avec une note d’espoir. Il a respectivement fait planter dans la journée du 21 mars (jour de la célébration de la journée internationale des forêts) les arbres dans une école de place, rencontrer les chefs d’institutions dont notamment le premier ministre. Il a eu à la fin de cette journée, un tête à tête avec les journalistes.

 

Julien Ntabaza 

Dans son speech devant la presse nationale réuni pour la circonstance, le président Alain Richard Donwahi est plus que satisfait de son séjour à Kinshasa en République démocratique du Congo. Il s’agit de sa toute première visite en tant que président de la Cop 15.

A en croire le président Alain Richard Donwahi,  sa visite en Rdc rentre dans le cadre de rendre visite aux pays parties prenantes de la convention( plus de 200 en raison de 196 pays africains et de l’Union Européenne) qui l’ont élu pour qui il est au service.

Noter que cette visite avait principalement pour mission se rendre compte des réalités des pays par rapport aux objectifs et engagements pris lors des travaux de la convention. Il laisse entendre que la Cop 15 qu’il assure la présidence est celle qui lutte contre la désertification, la dégradation des sols et la sécheresse. Et de souligner qu’au par avant l’opinion ignorer cette Cop mais actuellement avec l’actualité qui touche tous les pays du monde. Ce n’est plus une affaire des pays pauvres, pays au tour du Sahara etc. mais c’est devenu un fléau. Un sujet de préoccupation mondiale.

Il faut indiquer que toutes les trois Cop (celle traitant de la biodiversité, climat et sécheresse) sont liées. En ce sens que sans arbre, le site de l’eau ne se reconduit pas. Sans eau, il n’y a pas des pluies. Sans pluies, il n’y a pas des forêts. Sans forêts ou sans végétation, il n’y a pas de biodiversité. C’est vraiment un cycle complet d’interdépendance.

Signalons par ailleurs que la visite d’Alain Richard Donwahi consistait également de voir ce qui se fait sur terrain dans les pays de la convention. Comme il ne pouvait pas faire la ronde de tous les pays de la convention, il lui plu de choisir la Rdc par sa position géostratégique dans le bassin du Congo. Et quant on parle bassin du Congo surtout en ce qui concerne la biodiversité, climat, la forêt s’avère être le passage obligé. Ce bassin est le plus important dans le monde. Seul qui capte le carbone. Et la Rdc se positionne en avant plan. Il va falloir s’appuyer sur la Rdc pour trouver des solutions aux problèmes de la déforestation, sécheresse et climat qui se posent dans le monde.  La présidence de la Cop15 disposait à travailler ensemble avec le PNUD. Ce dernier va jouer un rôle important dans toutes les problématiques. Déjà il travaille avec le gouvernement sur des questions de développement.

En conclusion, Alain Richard Donwahi est très impressionné du degré d’implication des plus hautes autorités du pays mais surtout de la connaissance des sujets et de l’intérêt qu’ils accordent dans la lutte contre ces problèmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *