Rdc/politique : Sama Lukonde clôture le mois de mars à la maternité des sœurs des pauvres de Bergame à kingasani !

Le Premier Ministre de la République démocratique du Congo, Jean-Michel Sama Lukonde, a inauguré, dans les après midi du lundi 27 mars courant, la nouvelle maternité du Centre hospitalier Kingasani des sœurs des pauvres de Bergame à Kinshasa. Les activités de cette maternité s’inscrivent dans le cadre de lutter contre la mortalité et la morbidité materni-infantiles. Une façon pour lui de clôturer ce mois de mars.

Béatrice kuyigwa 

En effet, ce bâtiment inauguré ce jour est constitué de 10 salles, dont une salle néonatale, une salle de surveillance du travail des sages femmes, une salle d’opération, une salle de réanimation néonatale post-opératoire, une salle d’entreposage de matériels d’intervention chirurgicale, une salle de travail, une salle de réveil post-opératoire, une salle de distribution des fluides médicaux, une salle d’accouchement, et une salle d’hospitalisation post-opératoire. Coût global d’investissement, 4,2 millions d’euros, bâtiment et équipements.

La construction de cet ouvrage avait été confier au consortium Ginger international et Médecins du Monde, qui mettent en œuvre le programme  » Projet Mère et Enfant de Kinshasa » ( Promekin). Ce dernier vise à contribuer à la réduction de la mortalité et morbidité materno-infantiles de la population de Kinshasa.

Dans son discours, le Premier Ministre, chef du Gouvernement, Jean Michel Sama Lukonde a salué l’initiative ayant abouti à cette réalisation, qui constitue, à ses yeux, la preuve de dynamisme de la coopération entre la France et la Rdc.

« Tout le plaisir est pour moi de participer, ce lundi 27 mars 2023, à cette belle cérémonie d’inauguration de la nouvelle maternité du Centre hospitalier Kingasani. Je tiens à saluer l’initiative ayant abouti à cette réalisation, qui constitue la preuve de dynamisme de la coopération entre la France et la Rdc. Coopération récemment renforcée par la visite du Président Emmanuel Macron de la République française ici à Kinshasa. Ce projet s’inscrit donc pleinement dans la feuille de route franco-congolaise signée en novembre 2019 sous l’impulsion des deux chefs d’État. Cette nouvelle maternité construite et équipée aux normes requises va améliorer considérablement la santé de la mère et de l’enfant dans cette zone. C’est l’occasion de saluer l’engagement social et l’abnégation des sœurs de la Congrégation des Pauvres de Bergame qui, depuis une cinquantaine d’années, oeuvrent, au jour le jour, dans un apostolat exemplaire pour une meilleure prise en charge des femmes enceintes et des nouveaux-nés. Au nom du gouvernement de la République, je voudrais leur rendre hommage. Hommage aussi à tout le personnel congolais, ces femmes, ces hommes, qui, tous les jours, oeuvrent ici dans cet hôpital, dans cette œuvre sociale, œuvre qui mérite tout notre respect. Parce qu’ils donnent la vie dont nous bénéficions tous. Ce sacerdoce dédié à la vie rencontre d’ailleurs la vision du Président de la République, Chef de l’État, Son Excellence Monsieur Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, basée sur la couverture santé universelle dans son volet « gratuité de l’accouchement ». Occasion pour moi de rappeler toutes les avancées significatives dans le domaine social obtenues grâce à cette vision. Si j’ai tenu à participer personnellement à l’inauguration de cette nouvelle maternité ici en plein cœur de la Tshangu, le plus peuplé des 4 districts de la capitale, c’est pour exprimer l’engagement de mon Gouvernement à soutenir cette œuvre si utile pour nos populations. Je voudrais ici, mentionner que j’ai bien suivi le plaidoyer du bourgmestre ainsi que la sœur Claudia, donc une occasion de dire à la population de Kimbanseke que votre message est bien entendu à propos des infrastructures, de l’accès à l’eau et à l’électricité. A cet effet, j’avais déjà envoyé mes équipes pour avoir une évaluation des besoins en carrence à combler, notamment cette voie d’accès, qui doit être réhabilitée et la nécessité d’assurer la stabilité de l’énergie électrique ainsi que du système d’approvisionnement en eau. Les ministères sectoriels, chacun en ce qui le concerne, sont déjà instruits pour la prise en compte de ces préoccupations. Je ne saurais terminer mon propos sans remercier le gouvernement français, à travers l’Agence française de développement ainsi que tous les partenaires techniques et financiers qui nous accompagnent dans l’amélioration de la santé de la mère et de l’enfant à travers le projet Promekin 2″, a affirmé Sama Lukonde.

C’est l’Agence française de développement « AFD », qui a financé ces travaux. Cela rentre dans le cadre de la collaboration bilatérale entre la Rdc et la France. Ils vont travailler à améliorer la santé maternelle et infantile en zones périurbaines de Kinshasa via une amélioration de l’offre des soins en zones périurbaines défavorisées, un renforcement du réseau communautaire sur les droits en santé reproductive, un renforcement des réseaux de professionnels de soins et de collaboration inter-établissement de la ville de Kinshasa, et une amélioration des actions de prévention et contrôles des infections en contexte de COVID-19.

Notez que 830 femmes meurent chaque jour dans le monde du fait de complications liées à la grossesse ou à l’accouchement. Cependant, la majeure partie de ces décès, qui se sont produits dans des pays à revenu faible auraient pu être évités. Raison pour laquelle ce projet intéresse le gouvernement de la République dans le cadre de la matérialisation de la couverture santé universelle chère au Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Il faut signaler à cette cérémonie, la présence de l’ambassadeur de France en Rdc, du Ministre de la Santé publique et Prévention, du Directeur Afrique de l’AFD, des partenaires techniques et financiers, du Bourgmestre de la Commune de Kimbanseke, de plusieurs autres personnalités, et de tout le personnel de cette institution sanitaire, qui a promis de faire bon usage de cet ouvrage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *