Rdc/Politique – fête du travail : Sama Lukonde célèbre le 1er mai avec les travailleurs du secteur public !

Le Premier Ministre de la République démocratique du Congo, Jean-Michel Sama Lukonde, a célébré, lundi 1er mai au palais du peuple la journée internationale du travail avec les travailleurs du secteur public. Il s’engage à faire du monde de travail dans ce pays affranchi de toute servitude et formes les plus avilissantes d’exploitation de l’homme par l’homme.

Ghislain ntumua 

Dans son mot de circonstances, le premier ministre, le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, inscrit son action désormais dans une logique de l’instauration, en RDC, d’un monde du travail affranchi de toute servitude et de toutes les formes les plus avilissantes d’exploitation de l’homme par l’homme.

En effet, cette 137ème célébration avait été placée sous le haut patronage du Président de la République, Chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo. C’est le ministère de l’emploi, du travail et de la prévoyance sociale qui l’ a organisée, sous le thème :  » Promouvoir l’emploi décent dans un monde en mutation ».

« C’est pour moi un honneur, en tant que chef du gouvernement, de m’adresser à toutes les travailleuses et tous les travailleurs de notre pays, dans leur grande diversité. Je pense à vous, qui êtes devant moi dans cette belle salle du Palais du peuple, et à tous ceux qui sont dispersés dans l’immense territoire national de notre pays. Mes vives salutations également aux organisations syndicales de notre pays ainsi qu’aux employeurs de tous les secteurs pour leurs apports respectifs dans la création des emplois décents en faveur des Congolaises et Congolais. De prime abord, je voudrais m’acquitter d’un devoir de mémoire, celui de rendre hommage à toutes ces figures, à tous ces héros dans l’ombre, que vous êtes, et qui, pour certains, ont payé de leur vie pour la quête d’un monde du travail affranchi de toute servitude et forme les plus avilissantes d’exploitation de l’homme par l’homme. Nous, contemporains, demeurons redevables de leur combat, de votre combat. Notre pays peut être fier d’associer sa voix à la dynamique mondiale pour célébrer cette journée internationale qui, chaque année, vient rappeler à chaque État membre de l’organisation internationale du Travail l’enjeu de la construction des sociétés, non seulement équitables, mais aussi résilientes. A ce propos, au nom du gouvernement, je voudrais exprimer ma reconnaissance au Président de la République, Chef de l’État, Son Excellence Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, pour sa vision qui place l’homme et ses conditions de travail et de vie au cœur de l’action gouvernementale. Le 1er mai ne devrait pas nous renvoyer uniquement aux luttes historiques pour la reconnaissance du statut et des droits des travailleurs. Ce jour, dédié au travail, constitue également une occasion d’apprécier la capacité de l’homme et de la femme à changer l’ordre, la vie de la communauté, de son entreprise, de son pays par son travail. C’est pourquoi,vos revendications légitimes, et que j’ai encore suivies ici tout à l’heure, doivent demeurer au cœur des préoccupations du gouvernement de la République. Cela, dans un processus de dialogue constructif, Franc et sincère », a déclaré Jean Michel Sama Lukonde.

Il a, en outre, réaffirmé la détermination du gouvernement à incarner un leadership pour accompagner toutes les bonnes initiatives visant à garantir à chaque travailleuse et à chaque travailleur le respect de l’exercice de ses droits fondamentaux. Et cela, en tenant compte de l’égalité du genre et de la diversité du monde de travail, sans jamais oublier le souci de bannir toutes formes de discrimination, particulièrement chez les femmes et chez les jeunes.

Jean Michel Sama Lukonde a souligné par ailleurs que l’exécutif ne cesse de fournir des efforts et de prendre des mesures fortes pour la promotion du travail dans le pays.

Notons que cette journée significative pour les travailleurs à l’échelle planétaire a été célébrée en présence de la Ministre de l’Emploi, Travail et Prévoyance sociale, de plusieurs autres membres du gouvernement, plusieurs ambassadeurs et chefs des missions diplomatiques accrédités en Rdc, plusieurs chefs d’entreprises publiques et privées, du Coordonnateur de l’intersyndicale national du Congo, des agents et fonctionnaires de l’État, travailleuses et travailleurs, et plusieurs hautes personnalités du pays.

Il y a lieu d’indiquer que cette journée est le symbole des revendications des travailleurs face à la société capitaliste.

Le Coordonnateur de l’intersyndicale national du Congo( structure de défense, protection et promotion des droits des masses laborieuses), lui a présenté au gouvernement, au pouvoir économique et financier les revendications, les aspirations, les plaintes, les préoccupations, les réclamations, des travailleurs congolais.

A en croire la ministre de l’emploi, du travail et de la prévoyance sociale, Claudine Ndusi, cette célébration offre aux acteurs du monde du travail l’occasion de faire le point sur les progrès réalisés dans la mise en œuvre du cadre global de la politique de l’emploi et de la réforme en RDC, de faire le point sur l’évolution des relations professionnelles et surtout l’amélioration effective des conditions de travail. C’est pourquoi elle a invité les partenaires sociaux bi et multilatéraux à placer la protection des travailleurs comme l’élément central de la justice sociale et du travail décent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *