Rdc/Coopération – réhabilitation aéroport international de Ndjili : Sama Lukonde fait bouger toutes les lignes !

Le Premier Ministre de la République démocratique du Congo, Jean-Michel Sama Lukonde très déterminé à relancer les travaux de construction et réhabilitation de l’aéroport international de Ndjili. Un nouveau projet lui a été présenté mardi 02 mai courant au cours d’une réunion à la Primature.

Benjamin mugisho 

Le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde,a en effet eu cette séance de travail avec le patron de Milvest Turhan Mildon  en présence des Ministre d’État à l’Aménagement du Territoire, le Ministre des Transports, voies de Communication et Désenclavement.

Cette réunion a traité principalement le projet de construction et réhabilitation de l’aéroport international de N’djili.

A en croire le Ministre des Transports, Voies de communication et Désenclavement, Marc Ekila Likombio, il a été question d’accompagner Turhan Mildon auprès du Chef du Gouvernement afin de présenter le modèle que sa société Milvest compte apporter à la République démocratique du Congo dans le cadre du projet de construction et réhabilitation de l’aéroport international de N’djili dont les travaux sont à l’arrêt depuis un bon moment.

« Il a plu à son Excellence Monsieur le Premier Ministre de nous accorder une audience aujourd’hui, accompagné de mon collègue Ministre d’État à l’Aménagement du Territoire en rapport avec le projet de construction de l’aéroport international de N’djili. Nous avons pensé amener auprès de l’autorité le patron de la société Milvest qui est venu présenter le grand projet qu’il a pour l’aéroport international de N’djili. Comme vous le savez, les travaux de construction de notre joyau de la République démocratique du Congo sont demeurés bloqués depuis longtemps. Il était temps de discuter avec le Premier Ministre. Maintenant, il y a Monsieur Turhan qui est le patron de Milvest, qui est venu présenter le modèle qu’il compte apporter au pays pour voir comment avancer dans le cadre de ce grand projet de l’aéroport international de N’djili dont les travaux sont à l’arrêt depuis bientôt 3 ans. Le Premier Ministre nous a conseillé d’encadrer utilement ce projet dans tous les aspects, juridique, économique, financier, et surtout l’aspect de la gestion de l’espace », a déclaré Marc Ekila.

Pour sa part, le patron de la société Milvest, Turhan Mildon, a souligné que ce projet se fera sans qu’il y ait un poids sur le budget de l’État.

« C’était une réunion qui a beaucoup de valeur. C’est un projet sur lequel nous travaillons depuis 7 mois, le projet de l’aéroport international de Nd’jili. On fera ce projet-là. On le réalisera. On l’exploitera. Le moment venu, il sera donné à l’État. Ça sera quelque chose que toute l’Afrique va apercevoir et en parler. Notre but est de commencer le projet au mois de septembre. Bien sûr s’il y aura le soutien de son Excellence Monsieur le Président de la République, Son Excellence Monsieur le Premier Ministre, et leurs Excellences Messieurs les Ministres. S’ils nous soutiennent par rapport à ça, on pourra entamer le projet au mois de septembre », a fait voir Turhan Mildon .

Quant au Ministre d’État à l’Aménagement du Territoire, Guy Loando Mboyo, lui, a rassuré son soutien et promet que son ministère travaillera d’arrache-pied avec tous les secteurs concernés pour que ce projet voie le jour.

« Comme mon collègue l’a dit, nous avons été reçus par son Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, dans le cadre du projet comme ç’a été dit tout à l’heure. Nous, au ministère de l’Aménagement du Territoire, dans nos attributions, nous avons la question liée à la surveillance de l’utilisation de l’espace physique de notre pays. Cela fait partie de nos attributions, mais aussi travailler pour la modernisation, la création, dans de nouvelles villes et des villes existantes. Et un projet de grande envergure comme celui-là, rentre étroitement dans le cadre de nos attributions. Voilà pourquoi nous avons été conviés à prendre part à cette réunion pour que nous puissions, dans nos attributions, travailler d’arrache-pied avec tous les sectoriels qui sont concernés par ce projet du Gouvernement de la République. Nous sommes là pour poser des actions en faveur de la population, afin que ce projet puisse réellement voir le jour », a martelé Guy Loando.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *