Rdc/Genres : Mireille Masangu Bibi Muloko lance l’UPERG

La Ministre du Genre, Famille et Enfant, Mireille Masangu Bibi Muloko, a lancé officiellement, lundi 22 mai, au salon Lubumbashi de Pullman Hôtel, le comité de pilotage du projet  » Unis pour l’égalité des genres » UPERG », en République Démocratique du Congo.

Béatrice kuyigwa 

En effet, l’UPERG est financé entièrement par l’Union européenne, à la hauteur de 20 millions de dollars américains C’est un programme qui va s’étendre sur une durée de 4 ans. Il vise principalement les provinces de Sud-kivu (Bukavu), Ituri (Bunia) et Kasaï (Tshikapa). Il s’attelera à l’éradication des VBG, en République Démocratique du Congo, notamment par le renforcement de l’autonomisation socio-économique et du leadership politique des femmes au pays.

A en croire le Représentant de l’ONU Femme, l’UPERG en réalité avait été lancé depuis juin 2022, sous l’aval des tous les chefs d’État de la région des grands lacs, avec un total soutien du gouvernement congolais. Il précise les responsabilités de l’ONU Femme quand la mise en œuvre de ce projet.

« Je voudrais aussi remercier l’accompagnement de l’Union Européenne pour avoir mis à la disposition des ressources nécessaires à la disposition de ENABEL et ONU FEMME pour la lutte contre les violences basées sur le genre. Je voudrais juste rappeler que les activités avaient déjà été mises en œuvre en août à travers tout le processus de contractualisation des partenaires. Je rappelle que le projet a été clôturé en novembre 2022 et que l’ONU FEMME et ENABEL ont conclu un partenariat avec l’Union Européenne pour la mise en œuvre de ce projet. ONU FEMME intervient dans le premier objectif 1, portant sur la promotion de la lutte nationale contre les violences basées sur le genre à travers la matérialisation de la campagne Tolérance zéro immédiate contre les crimes des violences sexuelles faites à la femme. ENABEL s’occupe de deux autres objectifs spécifiques 2 et 3, en lien avec l’autonomisation économique de la femme et le leadership féminin, ainsi que l’environnement protecteur de la femme « , a affirmé le Représentant de l’ONU Femme.

Dans son mot de circonstances, la Ministre du Genre, Famille et Enfant, Mireille Masangu Bibi Muloko a lancé officiellement le comité de pilotage de ce projet. Ce, ben avant de reconnaitre la volonté des chefs d’État des grands lacs et les efforts du gouvernement, à travers le chef de l’État pour éradiquer les violences basées sur le genre en République Démocratique du Congo.

 » Le projet que nous avons tous la responsabilité de piloter s’inscrit dans le cadre de la campagne  » Tolérance zéro contre les violences faites aux femmes et aux jeunes filles est un engagement de haut niveau des chefs d’État des grands lacs. Engagement pris par depuis le mois de juin par le chef de l’État, Félix Tshisekedi Tshilombo, a qui je rend mes hommages personnels, pour son implication et son aide afin d’éradiquer les violences basées sur le genre sur toutes ses formes en République Démocratique du Congo », a déclaré la ministre du Genre.

Retenez qu’au finish le comité de pilotage ainsi lancé lundi 22 mai, sera chapoté par le ministère du Genre, Famille et Enfant et les agences de mise en œuvre dont l’ONU Femme et ENABEL et certains Ministères qui sont concernés par les violences faites à la femme et à la jeune fille, parmi lesquels les ministères de la justice, droits humains, ainsi que la CNDH et quelques ASBL qui militent pour la promotion des droits des femmes et des enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *