Rdc/Économie – subventions des produits pétroliers & explosion à la porte de la Rdc : Vital Kamerhe sauve les meubles !

Le vice premier ministre ministre de l’économie nationale, Vital Kamerhe Lwa kanyiginyi, a sauvé, samedi 05 août courant, le gouvernement congolais d’une grande exposition à sa porte suite à l’accumule des dettes des pétroliers producteurs. Il signe un arrêté interministériel et fait signer ses collègues (ministre des finances et ministre des hydrocarbures) pour palier aux paiements et manque à gagner aux sociétés pétrolières.

Julien Ntabaza 

Cet arrêté interministériel fixe en effet les mécanismes de mobilisation des fonds destinés au paiement des pertes et manque à gagner aux sociétés pétrolières.

A en croire le directeur général d’ENGEN Rdc,  Président du Groupe Professionnel des Distributeurs des Produits Pétroliers (GPDPP) et porte parole des sociétés pétrolières du Congo, Charles NIKOBANZA, salut la signature par le Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Économie Nationale Vital KAMERHE, le Ministre des Finances Nicolas Kazadi ainsi que celui des hydrocarbures Didier Bidimbu de l’arrêté Interministériel fixant les mécanismes de mobilisation des fonds destinés au paiement des pertes et manque à gagner aux sociétés pétrolières et fait savoir que c’est une solution bien réfléchie.

Noter que l’entrée  de Vital KAMERHE au gouvernement et à la tête du Ministère de l’Économie Nationale a apporté beaucoup de changements. Il a fait des promesses et les a honoré. Il s’agit de la mise en œuvre des politiques économiques, des textes réglementaires et textes légaux régissant le secteur. 

Il intervient par ailleurs à bon père de famille pour trancher des conflits et régler de la plus belle manière des soucis ça et là. A titre d’exemple, la pénurie de maïs dans le haut katanga

Il faut dire que les sociétés pétrolières étaient au bord de la faillite.

« Voilà aujourd’hui, le gouvernement s’engage à nous payer ce qu’il nous doit. Ceci va nous permettre de souffler de nouveau et d’honorer tous nos engagements auprès de nos fournisseurs et nos partenaires « , a déclaré le directeur général Charles NIKOBANZA.

La signature de cet arrêté en outre tombe à point nommé et apaise les sociétés pétrolières qui craignaient une asphyxie par l’absence des moyens pour l’approvisionnement  continu du carburant, particulièrement dans la zone Ouest comprenant notamment la capitale Kinshasa.

Le paiement ainsi décidé  est donc un remboursement d’une dette accumulée  par le gouvernement.

Le Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Économie Nationale Vital KAMERHE a remercié les sociétés pétrolières pour avoir soutenu la décision courageuse du Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo de protéger le pouvoir d’achat des congolais à travers cette politique de subvention des prix de carburant à la pompe. Il a par ailleurs annoncé qu’à travers ce montage financier, le gouvernement va payer la totalité de ce qu’il doit aux sociétés pétrolières.

« Nous allons liquider la totalité de ce que nous devons aux sociétés pétrolières. Un premier paiement va se faire dans les trois prochains jours et sera complété par un deuxième paiement qui se fera par les banques dans dix ou quinze jours. Le remboursement se fera par l’argent généré à la suite des structures de prix du stock deux. Il n’y a donc plus à craindre la rupture du stock dans nos stations« ,  a martelé Vital KAMERHE.

Cette décision  met ainsi fin aux tiraillements continuels entre les sociétés pétrolières et le gouvernement observés depuis plusieurs mois.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *