Rdc/Énergie & développement : L’ ARE attend introduire une nouvelle taxe de la consommation de l’énergie électrique HT !

L‘autorité de régulation du secteur de l’électricité « ARE » met sur pied une nouvelle taxe à la consommation de l’énergie électrique. Cela cible dans un premier temps les grandes entreprises opérant dans le secteur minier exploitant les lignes haute tension. Cette nouvelle taxe attend entrée en vigueur dans les jours à venir. 

Jules César Mokonzi  

Il s’agit en effet de 3 pourcent à prélever dans chaque facturation des clients.

A en croire  le directeur général de la société nationale d’électricité (SNEL SA.) en République démocratique du Congo, Fabrice Lusende wa Lusangi, la taxe n’a pas encore été mise en application sur sa clientèle.

La circulaire de l’Autorité de régulation du secteur de l’électricité (ARE) explicite mieux la question et fixe les directives ainsi que le modus operandi.

Noter que ladite circulaire de l’ ARE avait été publiée à l’intention des opérateurs du secteur de l’électricité en Rdc en date du 05 décembre 2023. La circulaire rappel ainsi à aux opérateurs actifs du secteur de l’électricité l’obligation de collecter et de reverser mensuellement à l’ARE les frais de suivi et d’évaluation des tarifs de production et d’utilisation du réseau de transport de l’électricité.

Il faut marteler que les clients domestiques basse tension (BT) ou les clients moyenne tension (MT) de la SNEL ne sont pas concernés sur cette taxe.

En outre, le Conseil d’administration l’ARE a, par voie des résolutions, lors de son Assemblée générale ordinaire du 10 octobre 2023, décidé de rendre effective la collecte et le reversement mensuel des frais à l’ARE.

Les opérateurs qui commercialisent l’électricité en République démocratique du Congo sont donc invités en exécution de ces dispositions légales et règlementaires à collecter les frais de suivi et d’évaluation des tarifs précités dans leur facturation et à les reverser au plus tard le 18ème jour de chaque mois sur un compte bancaire ouvert au nom de l’ARE.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *